Croire qu’il faille seulement exercer son cœur de métier pour faire fonctionner une entreprise est une erreur. De même qu’il est primordial de tenir à jour sa comptabilité, il est essentiel d’effectuer ce que l’on appelle une veille professionnelle. Cela contribue à rendre l’activité pérenne. En quoi cela consiste et comment faire ?

 

Pourquoi faire de la veille et quel type de veille réaliser ?

Quand on est chef d’entreprise, on possède plusieurs casquettes. On peut être à la fois commercial, comptable, artisan. La veille ; que l’on conseille avant la création ; doit perdurer tout au long de l’existence de l’entreprise. On peut considérer la considérer comme une sorte d’investigation de l’existant, ce qui fait de l’entrepreneur un chercheur. Le but étant de trouver les outils d’aujourd’hui, mais aussi les tendances de demain, pour pouvoir rester performant.

Pourquoi faire de la veille  professionnelle ?

On entend par veille professionnelle, le fait de rester toujours au fait des évolutions et pratiques dans le domaine dans lequel on a décidé d’effectuer sa création. Se tenir informé permet de rester vigilant quant à la qualité de ses prestations, de savoir si des outils pourraient nous permettre de gagner en efficacité, en rendement, en qualité. Mais la veille consiste également à observer la concurrence présente ou qui va se mettre en place, pour rester compétitif.

 

Quel type de veille faut-il effectuer ?

La veille s’effectue de plusieurs manières qui peuvent et doivent être simultanées.

Les textes législatifs : La loi évolue sans cesse (durée du temps de travail, retraite, droits des salariés…) et il est primordial que ces évolutions soient comprises et actées par le chef d’entreprise. Celui-ci doit pouvoir répondre aux sollicitations de ses employés, mais aussi savoir si ses droits et devoirs peuvent être modifiés par un texte législatif. Pour cela, il est possible de s’abonner à des newsletters d’entreprise ou s’abonner à des journaux professionnels qui traitent du sujet.

Les nouvelles technologies : Les nouvelles technologies sont également en constante mouvance. Des outils fleurissent pour permettre au chef d’entreprise de travailler plus vite, d’être plus connecté, de communiquer de façon plus efficace. Il est donc important de se tenir au courant des dernières sorties de matériel informatique ou de téléphonie, par exemple. L’arrivée de la fibre, partout en France, va permettre des transferts de données plus rapides et efficientes.

Interroger le fonctionnement interne : Oui, votre entreprise génère du chiffre d’affaires. Mais comment pouvez-vous l’expliquer ? Est-ce que le fait d’avoir créé une page vitrine a fait grimper les ventes ? Faudrait-il passer au stade supérieur en vendant par le biais d’un site ? Quand on a créé une entreprise, il faut sans cesse se remettre en question, même sur les progrès. Il est important d’effectuer des données statistiques, pour savoir comment votre affaire évolue, ce qui peut la faire stagner etc…

La veille concurrentielle : Malgré les concurrents présents sur le même secteur d’activité ou connexes ; ce que l’on appelle la concurrence indirecte ; vous avez réussi à vous démarquer. Mais après un ou deux ans d’activité, comment se porte la concurrence ? S’est-elle étoffée et si oui, par qui et qui propose quoi ? Si elle propose les mêmes produits ou les mêmes prestations que vous, qu’en dit la clientèle ? Pour avoir toutes ces informations, il est important de prendre un peu de temps et d’effectuer des recherches. Des outils peuvent vous aider, comme nous le verrons dans un des paragraphes suivants. Certaines entreprises ont des avis sur Google ou laissés sur leur site. Il est possible de les consulter et de voir les points forts et les points faibles de chacun. Quels sont les vôtres ? Vous mettre en perspective est une bonne occasion de faire le point et d’améliorer ce qui peut l’être.

veille gestion entreprise

Comment réaliser une bonne veille ?

Faire une veille professionnelle peut être chronophage. Pourtant, il est possible de trouver des aides (gratuites ou payantes, selon les outils), pour se tenir au courant de l’évolution du marché. Mais comment reconnaitre les informations les plus pertinentes ?

Curation de contenu : Comment faire le tri parmi des milliers de données ? Tout simplement en faisant de la curation de contenu. C’est le but de l’outil Scoop it, qui le fait en temps réel au sein de l’entreprise, quel qu’en soit le domaine d’activité, pour que cette dernière soit toujours au fait des dernières tendances, des nouveautés et puisse agir en conséquence.

Etudier votre concurrence, via les réseaux sociaux : Les réseaux sociaux sont devenus incontournables pour les entreprises d’aujourd’hui. En relation avec les dernières technologies, aucune entreprise ne peut désormais se passer d’une page Facebook, d’un compte twitter au minimum. Cela permet de fidéliser une clientèle, en présentant de nouveaux produits ou prestations, par un biais plus ludique que le flyer. Mais il ne faut pas oublier que si vous faites cela pour votre entreprise, vos concurrents sont censés le faire également. Comment suivre leur développement et connaitre le retour des consommateurs ? Un outil spécifique (mention.com ou encore talkwalker.com) permet de découvrir tout ce qui a pu être publié à leur sujet sur les réseaux sociaux. Il vous appartient alors de travailler vos produits ou prestations pour renouveler cette valeur ajoutée qui a fait votre renommée.

Se rendre à des salons : Les salons sont l’occasion de se confronter à vos concurrents, mais aussi de démarcher une nouvelle clientèle, peut-être. Avec des objets marketing (totems, banderoles), efforcez-vous d’être le plus visible possible et d’attirer l’attention du public. Ces salons doivent être préparés en amont pour un discours clair et engageant. Des démonstrations sont toujours bienvenues, quand cela est possible, pour que la personne qui passe ait envie de s’attarder, de regarder, voire de participer. Prenez le temps, si vous êtes venus à plusieurs, de vous déplacer pour voir ce que les autres proposent et comment ils le proposent. Voyez comment réagit le public. On peut tirer beaucoup d’enseignement de ce type d’événement.

La veille professionnelle est, en soi, un outil précieux pour rester concurrentiel, avoir des opportunités de se développer. Mais elle permet aussi de trouver des outils internes qui offrent la possibilité de travailler de façon plus efficace, plus rapide. Sa pratique doit être régulière car le monde de l’entreprise est en perpétuelle mouvance.