Comme 37% des français, vous souhaitez devenir free-lance ? Mais vous avez peur, vous hésitez, vous ne savez pas par où commencer ?

Tout le monde ne voit pas que des avantages à être entrepreneur, et il est vrai qu’il existe quelques inconvénients. Mais sont-ils si compliqués à contourner et n’y a-t’il pas plus de bons côtés que de mauvais ?

 

Quels sont les avantages à devenir free-lance ?

Alors là, j’espère que vous avez du temps devant vous, car, si je commence à énumérer tous les avantages de se monter en free-lance, je peux en parler des heures ;-).

 

La liberté d’un entrepreneur

Littéralement, lorsque l’on traduit Free-lance en français, on obtient « Entrepreneur libre ». Ce premier et principal avantage est inscrit dans le nom même de cette forme d’entrepreneuriat.

Pas de patron, pas d’associés, pas de contraintes d’horaires… Ce sont des avantages qui, selon moi, n’ont pas de prix.

De mon côté, je suis à mon compte depuis 2005 (je me suis associé pour monter une SARL 3 semaines après la sortie de mes études) et free-lance depuis 2010. J’ai donc toujours baigné dans cette liberté. Cependant, c’est vrai qu’elle peut faire peur à certains, car j’entends parfois :

« Par où commencer ? »

« Comment être à la fois patron et exécutant ? »

« J’ai peur de ne pas savoir m’arrêter ! »

ou à l’inverse « A travailler de chez moi, est-ce que je ne vais pas me disperser ? »

free lance avantage inconvénient

Mais, je vous en parle en connaissance de cause, la liberté que l’on ressent en tant qu’entrepreneur libre est inégalable !

Finis les bouchons le matin pour aller au boulot, les horaires et les congés imposés, le poste de travail non choisi, la pression de la hiérarchie, le sentiment de n’être qu’un petit maillon d’une chaîne, d’être facilement remplaçable, de ne pas avoir assez de responsabilités,  les collègues de travail parfois lourds, les open spaces bruyants, sans parler des rendez-vous médicaux ou chez le garagiste impossibles à caser dans votre emploi du temps.

Vous lancer en tant que Free-lance c’est dire au revoir à toutes ces contraintes.

Vous allez pouvoir prendre soin de vous et de vos proches beaucoup plus facilement, vous allez gagner beaucoup de temps et surtout vous organisez votre temps comme bon vous semble. Pour moi, cet avantage à lui seul compense tous les inconvénients.

Le libre choix de sa stratégie

Quel plaisir de ne pas appliquer la stratégie d’un autre mais bien la sienne !

Pour moi, il n’y a rien de plus frustrant que d’être attendu sur des résultats alors que l’on n’applique pas sa stratégie mais celle de son chef.

Le free-lance est seul maître à bord. Au moins, si ça ne fonctionne pas, il ne peut s’en prendre qu’à lui.

 

La fierté d’avoir monté son business

Là encore, si vous n’avez pas encore créé d’entreprise, peut-être que vous n’avez pas connu ce sentiment. Mais l’entrepreneur ressent une fierté extrême d’avoir monté son entreprise par lui même, d’avoir créé son propre emploi, d’avoir conçu quelque chose à partir de zéro. Lorsqu’on est salarié, on peut aussi ressentir de la fierté à manager une grosse équipe, à créer un nouveau produit pour son entreprise ou un nouveau service. Cependant, je vous assure que ça n’a rien de comparable avec la reconnaissance sociale que peut provoquer la création de sa propre structure.

Allez en soirée et expliquez que vous êtes salarié dans une grande entreprise et que grâce à vous la boîte a fait +10% de chiffre cette année, regardez l’enthousiasme et les réactions des gens autour de vous. Maintenant, revenez dans la même soirée 1 an plus tard et expliquez que vous êtes devenu formateur indépendant, que vous avez dû lutter pour tout monter vous même, que vous vivez pleinement de votre activité et que ça continue de se développer et analysez ce que les gens présents vont dire et faire. Vous aurez, c’est sûr, beaucoup plus de fierté à parler de votre freelancing et de ce que vous avez créé pour vous et les gens n’en seront également que beaucoup plus intéressés. C’est ce que l’on appelle la reconnaissance sociale.

Là encore, je vais vous partager mon expérience. J’ai tenté le salariat 3 ans sur des postes très intéressants de management d’équipe… Mais en 3 ans, je peux vous garantir que ma confiance en moi a fondu comme neige au soleil. Entre les propositions non retenues par la direction, les fois où on se sent inutile car le supérieur balaye d’un revers de main notre travail, la sensation de n’être qu’un petit maillon de chaîne remplaçable à tout moment et j’en passe… J’ai totalement perdu la confiance accumulée pendant les 12 années précédentes d’entrepreneuriat.

 

Travailler pour soi au lieu d’enrichir un patron

Là encore, un énorme avantage ! Pourquoi mettre toutes ses forces, son temps et ses idées au service de quelqu’un d’autre ?

En effet, en tant que free-lance, toute votre énergie sera focalisée sur votre projet ! Est-ce que ça n’est pas plus gratifiant et motivant de travailler pour soi et de savoir que chaque minute que l’on passe à avancer sur son travail nous permet de construire une structure dont on pourra être fier et qui nous permettra de gagner sa vie de mieux en mieux ?

 

Le free-lance gagne souvent plus qu’un salarié

Alors là, ce sont les statistiques qui le disent : sur une même activité, un free-lance gagnera en moyenne plus qu’un salarié. Cela dépend vraiment de beaucoup de paramètres mais c’est apparemment un constat remonté par la plate-forme spécialisée dans le freelancing Malte.

 

Quels sont les inconvénients à s’installer en tant que free-lance ?

Alors tout ne serait pas rose chez les free-lances ? En effet, il y a tout de même quelques inconvénients à devenir free-lance.

C’est comme tout, il n’y a jamais que du positif dans une situation.

 

La solitude du freelance

avantages inconvenients freelanceL’entrepreneur est souvent seul. Que ce soit pour faire des choix stratégiques ou lorsqu’il travaille sur son petit bureau chez lui. Je ne parle pas ici des free-lance en Informatique qui sont souvent chez le client et qui souffrent moins de la solitude, mais de tous les autres qui peuvent en effet se trouver confronté à ce souci.

Il est vrai que pour en avoir souffert moi-même, il faut prendre cet aspect au sérieux et trouver des solutions. Voici ce que j’ai testé :

  • Trouver un bureau à louer au sein d’une entreprise, peut être une solution ;
  • Faire du coworking est certainement l’un des meilleurs palliatifs, car cela va vous permettre de côtoyer quotidiennement des gens qui seront comme vous, des entrepreneurs, et donc de vous créer en plus un réseau ;
  • Créer un collectif de free-lance qui pourra vous apporter sur le plan professionnel et surtout vous permettre de travailler chez l’un ou chez l’autre de temps en temps.

C’est, certes, un inconvénient, cependant en réfléchissant bien, on peut trouver des solutions qui feront de ce problème une force.

 

La gestion administrative de l’entreprise

Même si vous vous montez en entreprise, il est certain qu’il faudra prévoir du temps pour la paperasse administrative. En effet, un bon free-lance va prendre du temps chaque mois, pour suivre ses paiements, faire sa déclaration Urssaf, mettre à jour son prévisionnel, checker ses comptes pro…

Autant d’actions qu’un salarié n’a pas à réaliser et qui prennent du temps sur la partie productive de l’entreprise.

Là encore, il existe des parades à cet inconvénient ! Le Free-lance a la possibilité de :

  • Si vous avez un conjoint ou un proche qui est plus doué en administratif, se reposer sur lui (c’est mon cas de temps en temps) ;
  • Sous-traiter une partie de l’administratif, surtout si vous êtes en SASU ou en EURL.

 

Le free-lance doit être commercial et technicien

Là encore, c’est une des problématiques qui revient le plus souvent dans la bouche des gens : « Je ne suis pas commercial du tout, comment vais-je pouvoir faire pour trouver de nouveaux clients ? »

C’est vrai, nous partons en free-lance plein de bonnes intentions, mais personne ne s’occupera de nous envoyer des clients, il va falloir aller les chercher. Et ce, en parallèle de toutes nos tâches productives.

Cependant, il existe là encore énormément de solutions pour s’en sortir :

  • Sous-traiter cette partie à un ou plusieurs commerciaux free-lance qui vont vous renvoyer des clients en échange d’une commission ;
  • Vous créer un réseau de partenaires qui va vous renvoyer les demandes que lui ne traite pas ;
  • Automatiser la génération de contacts pour rester autonome et ne pas perdre de temps sur la recherche de clients ;
  • Aller sur des plate-formes spécialisées pour les free-lance qui proposent des missions.

Bref, il existe une multitude de possibilités pour ne pas perdre trop de temps sur cette partie en la confiant à quelqu’un qui est bien plus compétent dans ce domaine.

 

Arriver à trouver la motivation le matin

En effet, est-ce que l’on va réussir à se motiver le matin pour s’y mettre et ne pas se laisser distraire par le chat, le chien ou une tâche ménagère ?

C’est en effet un inconvénient possible et un souci que peut rencontrer le free-lance.

Pour ma part, j’ai connu les 2 cas de figure. Ça ne sera pas toujours facile de trouver la motivation ou d’être raisonnable et de s’arrêter de travailler à une heure raisonnable. Cependant, cela ne dépend que de vous et de votre volonté. L’intérêt de créer un collectif de free-lance peut vous aider à maintenir un niveau de motivation constant. En effet, avec les autres entrepreneurs, vous allez vous motiver, vous challenger et vous tirer vers le haut.

 

inconvénient freelanceSavoir s’arrêter et s’accorder de vraies vacances

Est-ce que l’on a va savoir s’arrêter le soir et savoir s’imposer des horaires limites pour ne pas faire que travailler ?

Pour arriver à s’arrêter et arriver à déconnecter le soir, quand on travaille de chez soi, c’est simplement une routine à mettre en place. En effet, si vous souhaitez pouvoir vous arrêter tous les soirs à 18h, créez vous une routine. Par exemple, dès que 18h sonne, prenez l’habitude de sortir de chez vous pour aller marcher 10 minutes, aller balader votre chien, aller à la salle de sport et vous verrez que quand vous allez rentrer chez vous, vous allez déconnecter beaucoup plus vite.

Pour être tranquille durant ses vacances, le soir et le weekend, il est important d’avoir un bureau à part ou la possibilité de ranger ou cacher ses affaires professionnelles pour ne pas les avoir au milieu du salon. En effet, tomber sur son ordinateur pro, ses notes ou sur un appel d’un client à 20h ne vous aidera pas à couper efficacement.

D’ailleurs, pour réussir à bien cloisonner votre activité et votre vie privée, il va falloir investir dans une petite application magique qui s’appelle « ONOFF ». En effet, pour 3€ par mois, elle permet de créer un numéro dédié à votre activité professionnelle, de le mettre sur votre téléphone perso et de pouvoir le désactiver une fois votre journée finie.

 

Le stress d’être à son compte

Alors oui, c’est stressant d’être à son compte, il faut en être conscient. Ne pas savoir combien on va toucher ce mois-ci, tout concilier, être seul à tout assumer, tout cela va forcément engendrer du stress.

Cependant, une fois votre activité lancée, vous arriverez progressivement à relativiser. Pour vous aider à accélérer ce processus, essayez de bien préparer votre projet, de bien vous entourer et de penser à bien demander toutes les aides possibles lors de la création de votre activité en free-lance. Ceci vous permettra sûrement de gagner en zénitude.

 

Alors pour vous, plus d’avantages ou d’inconvénients ?

Pour écrire cet article, je me suis appuyé sur une mini-étude réalisée sur 100 personnes à qui j’ai posé plusieurs questions sur le freelancing.

Les résultats ont été très intéressants et m’ont donné envie de rédiger ce post pour répondre aux inquiétudes formalisées par les personnes qui ont été interrogées lors de cette étude. Je peux comprendre que devenir free-lance puisse sembler compliqué, stressant, contraignant… Cependant, j’apprécie tellement la liberté que ce statut confère, qu’il me fallait prouver qu’il y a des solutions permettant de minimiser l’impact de ses côtés négatifs.

Cette étude m’a donné également envie de partager mon expérience et d’aider les gens à se lancer en tant que free-lance au travers d’une formation « Devenir Free-lance ». Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter sur contact@made-in-entreprise.fr

 

Et vous, quel est votre ressenti ? Racontez-nous vos expériences réussies ou non ? Vos projets ? Que feriez-vous si vous étiez free-lance ? en quoi ça changerait votre vie ? Quelles sont vos peurs qui vous empêchent de vous lancer ?