MADE IN ENTREPRISE

Tout pour créer un e-business

Vous souhaitez créer votre propre e-business pas à pas ?
Vous êtes au bon endroit !

Profitez de vos cadeaux de bienvenue pour monter votre business web

Vidéo gratuite

Trouver votre idée d'e-business.

Vous souhaitez monter votre business en ligne mais vous ne savez dans quel domaine ?

Profitez de 2h30 de cours gratuit

Vidéo gratuite

Les 3 secrets pour lancer une activité en ligne qui a du sens pour vous et être enfin libre.

Vous souhaitez lancer votre business web ?

Profitez d'1h de cours gratuit

Livre Blanc

Comment gagner de l'argent sur internet ?

Découvrez mes astuces pour gagner vos premiers euros sur internet.

Profitez d'un livre blanc gratuit de 10 pages

Jules Heureux

Profitez de 30 minutes de consulting offertes

POUR PARLER DE VOTRE PROJET

Vous voulez échanger sur votre projet ? 

Je vous offre 30 minutes d’accompagnement gratuit !

A vous d’en profiter !

Définition du e-business ?

Le ebusiness, ou electronic business, consiste à utiliser le web et le webmarketing pour faire des affaires.

En réalité, il représente les processus commerciaux en ligne qui vont permettre de vendre des produits ou services. Il est souvent considéré, à tord, comme le synonyme du e-commerce. Il existe bien sûr un rapport entre ces deux notions, mais le e-commerce est spécifiquement le commerce en ligne de produits et de services, alors que le e-business est l’ensemble des techniques et solutions qui permettent de vendre en ligne.

Les e-commerçant utilisent le e-business pour vendre plus.

Si vous souhaitez créer un e-business qui peut vous permettre de gagner de l’argent sur internet, vous allez avoir besoin d’une méthode.

Voici une infographie qui vous détaillera étape par étape comment procéder.etapes creation business web

Le e business est devenu célèbre grâce à une campagne publicitaire mise en œuvre par l’entreprise IBM. Cette dernière traitait de l’automatisation des processus d’affaires grâce à l’utilisation des méthodes assistées par l’ordinateur. Le 7 octobre 1997, IBM, entreprise américaine d’informatique et de conseils, a publié une œuvre littéraire de huit pages dans le Wall Street Journal. Dans cet essai, le mot « e-Business » devrait servir de concept directeur pour la façon dont les systèmes d’entreprise pourraient changer dans le futur à cause d’internet.

En ce moment, l’entreprise américaine interprète la notion d’E-business comme « le remaniement des processus d’affaires stratégiques et le dépassement des défis d’un nouveau marché qui se caractérise de plus en plus par la globalisation et repose sur la connaissance ». IBM voulait revêtir la tunique d’un expert, qui maitrise ce nouveau concept économique. Cependant, l’entreprise a décidé de ne pas faire breveter le terme e business. En effet, elle voulait que les autres entreprises soient en mesure d’adapter le concept et de contribuer à la mise en œuvre d’une nouvelle industrie.

 

Le business électronique a trois composantes fondamentales. Il s’agit de l’information, de la communication et de la transaction. Grâce aux réseaux numériques et principalement aux réseaux sociaux, les partenaires économiques mettent en place des processus d’affaires soutenus par des technologies d’information et de communication. 

Trois domaines ont une importance particulière pour le business en ligne.

Le premier domaine est celui de l’E-Procurement. Ce dernier consiste en l’achat en ligne de services et produits par les sociétés. Ce domaine met l’accent sur la réduction des efforts et des coûts. L’E-Shops est le second domaine du business en ligne. Il est la vente électronique de produits et de services par les boutiques en ligne. Le e-business couvre enfin l’E-Marketplace, qui est le commerce électronique par les réseaux numériques. Ce dernier est le lien entre les clients et fournisseurs de produits et services.

En plus de ces trois domaines du business web, deux autres branches de l’e-business s’ajoutent. La première est l’E-Community, qui représente les réseaux de contacts électroniques entre les individus et les entreprises. En plus de soutenir l’échange des données et de connaissances, ces données doivent permettre de préparer les décisions liées aux transactions. Le dernier domaine du business électronique est l’E-Company. Cette branche est la coopération commerciale électronique, qui permet de relier les services d’entreprises individuelles. Le but de tout cela est la création d’une société virtuelle avec une offre de transaction assortie

Pour bien appréhender la notion du e business dans sa généralité, il est indispensable que vous maitrisiez préalablement le rapport entre les affaires en ligne et la net économie. Vous devez également connaitre les différents acteurs qui interviennent dans l’e business. S’agissant du rapport entre le business en ligne et la net économie, l’étendue du e business dépend des possibilités de cette dernière.

Le système économique appelé « net économie » est un domaine des réseaux électroniques de données économiques, qui sont utilisés pour le développement des procédés de transaction, de communication et d’information. La numérisation progressive effectuée depuis le début des années 90 n’a pas uniquement conduit à des changements structurels de l’entreprise. En effet, elle a également engendré des mutations du côté de l’économie et principalement vers le secteur de l’information. En réalité, l’utilisation de technologie pour la collecte et l’utilisation des informations a conduit vers une « économie de l’information », qui favorise la compétitivité grâce à des connaissances magistrales.

Les acteurs qui interviennent dans l’e-business sont multiples. Les personnes qui ont recours au business en ligne sont notamment les entreprises, les consommateurs, les particuliers, les organisations non gouvernementales et les administrations publiques. Pour définir les divers secteurs d’activités, les acteurs qui interviennent sur le marché ont été subdivisés en trois catégories :

  • Administration (A) : administrations publiques et autres organisations ;
  • Business (B) : entreprises ;
  • Citizen and Consumer (C) : citoyens et consommateurs.

Chacun des trois acteurs peut intervenir sur le marché soit en tant que fournisseur ou soit en tant que client. Dans le business en ligne, neuf types de relations distinctes sont concevables. Par exemple, le B2B (Business To Business) et le B2C (Business To Consumer). Le A2C (Administration To Consumer), le A2B (Administration To Business) et le A2A (Administration To Administration) font partie du e-gouvernement, qui est lui-même partie intégrante du e-business.

L’objectif principal du e-business se rapporte à la création ou la génération de valeur ajoutée électronique. Il existe plusieurs catégories de valeur ajoutée électronique. Chacune d’entre elles joue une fonction précise. D’une part, la valeur structurante offre une vue d’ensemble d’une multitude d’informations tandis que d’autre part, la valeur de sélection fournit des informations de base de données sur demande. Quant à la valeur ajoutée, elle permet de réunir efficacement les demandes de renseignement des clients et des fournisseurs. La valeur transactionnelle rend une entreprise plus efficace alors que celle de coordination accorde la possibilité aux fournisseurs d’unir leur gamme de services entre eux. La dernière valeur est celle de communication. Elle améliore la communication entre les clients de l’entreprise.

Le processus de création de valeur électronique aboutit lorsque des étapes sont bien suivies. Le premier pas à faire est relatif à la collecte de plusieurs informations. Cette étape permet de reconnaître les données appropriées pour chaque produit. Le second point est celui du traitement des informations collectées pour les convertir en un produit d’information. Vous pouvez enfin transférer le produit d’information fini à vos clients. Vous pourrez répéter ce processus au besoin en vous basant sur de nouvelles informations. En effet, les produits d’information sont en perpétuelles mutations et doivent donc être régulièrement mis à jour.

En plus de la création de valeur ajoutée électronique, le e-business vise aussi la meilleure automatisation des processus commerciaux. La mise en œuvre de nouveaux modèles commerciaux fait également partie de ses objectifs.

Si vous vous reconnaissez dans l’une de ces situations …

✔ Je ne suis plus épanoui dans mon salariat

✔ Je veux devenir mon propre patron

✔ Je veux me lancer dans le business en ligne mais je n’ai pas d’argent

✔ Je veux créer un e-business qui me ressemble

✔ J’ai besoin d’être accompagné par un pro qui est passé par les mêmes étapes que moi

… vous êtes au bon endroit !

entrepreneur

Quelques exemples d’activité e-business

 

Il est possible de lancer et de développer de nombreux types d’activité grâce à l’e-business.

Le domaine de l’approvisionnement en ligne (e-procurement) regroupe des activités, comme le développement et l’exploitation d’un marché électronique. L’intégration d’une kyrielle de catalogues électroniques dans le système de planification des ressources de l’entreprise (ERP) fait également partie des activités de l’approvisionnement électronique. Elle permet de soutenir l’approvisionnement, de gérer les stocks, la production et la logistique et de traiter les commandes.

Le domaine du e-commerce regroupe aussi plusieurs activités. La conception et l’entretien d’une vitrine en ligne comprennent plusieurs produits ou gammes de services accessibles en tout temps et en tout lieu. Une boutique en ligne comprend également plusieurs méthodes de paiement électronique. Elle transmet automatiquement des notifications par e-mail, au client, sur le processus de commande. Les vitrines en ligne ont également un service client, qui se présente sous la forme de centre d’assistance ou de chat. Le développement et la mise à disposition d’informations complémentaires font aussi partie des activités du e-commerce. Ceux-ci peuvent être mis en œuvre au moyen d’un blog ou d’un portail de comparaison.

Dans le secteur du commerce en ligne, l’extension du webmarketing et la synchronisation des messages publicitaires aux clients sont aussi très courantes. Elles sont mises en place grâce à l’utilisation des Big Data ou données massives, telles que les cookies, les données clients ou le comportement d’achat.

Eligibilité

Découvrez la formation Objectif Business en ligne

Après des années d’expérience dans le web, j’ai décidé de partager avec vous la méthode pour créer votre e-business pas à pas, en partant de zéro.

Quelles sont les différences entre e business et le e commerce ?

Les entreprises, qui font leurs premiers pas dans le e-commerce, ont souvent tendance à confondre le e-business et le e-commerce. Bien que ces deux notions soient complémentaires, elles ne répondent pas à la même réalité et à la même problématique. Le e-business est relatif aux opérations lucratives et aux contacts faits par le réseau, tandis que le concept de e-commerce se rapporte à la vente de biens ou de services.

Le e-commerce est ainsi une forme de e-business, alors que le e-business n’implique pas toujours du e-commerce. Le concept de e business vise l’intégration des systèmes, avec des fournisseurs, des clients et d’autres agents, en vue de l’optimisation des processus. Quant au e-commerce, il permet de concrétiser l’acte de vente. Communément utilisé par les PME, le e-commerce complète une activité principale, qui est basée sur les relations avec les clients.

Dernières actualité sur le business en ligne

 
certification datadock