Alors dans la vie, il y a les bons patrons et les mauvais patrons, comme diraient les Inconnus.

On entend plus souvent parler de patron voyou, de patron envahissant, de patron absent ou encore de patron autoritaire que de bon patron ! Il est pourtant fort à parier que parmi les 2,8 millions de chefs d’entreprise français, les excellents dirigeants soient les plus nombreux.

Mais qu’est-ce qu’un bon patron ? Quelles sont ses qualités ? Et surtout, comment le devenir ?

Un bon patron, c’est quoi ?

bon patronC’est très subjectif, mais un bon patron serait, d’après moi, un juste milieu entre autorité, respect et bienveillance. C’est un chef d’entreprise qui sait ce qu’il veut et où il veut amener sa structure.

Il a défini une stratégie pour son entreprise et en a fait part à ses salariés, afin de les impliquer dans celle-ci et pour les rassurer.

Un bon patron est à l’écoute de ses employés, mais il sait être ferme lorsque il faut prendre une décision importante pour l’entreprise. Il doit également aider ses collaborateurs à progresser.

Les qualités d’un bon chef d’entreprise

Pour être à la hauteur des attentes de ses employés, le bon patron doit faire preuve de beaucoup de qualités. Ceci renforce l’idée qu’être un créateur d’entreprise apprécié et performant n’est pas chose aisée. Voyons ensemble la liste non exhaustive des qualités attendues chez un bon dirigeant :

  • être à l’écoute et impliquer ses salariés
  • être visionnaire
  • se positionner en leader naturel
  • être compréhensif
  • avoir du charisme
  • savoir récompenser les bonnes performances de ses employés
  • être objectif et ne pas dire que ce qui ne va pas
  • être humain
  • savoir prendre des décisions même en temps de crise

Encore une fois, les qualités que l’on attend d’un bon patron dépendent de chacun d’entre nous et de la manière dont nous aimons être managés.

 

Voici une vidéo qui présente les 5 qualités nécessaires d’un manager. Celles-ci sont assez complémentaires et proches de celles qui feront de vous un bon patron.
 

Les 9 astuces pour devenir un bon patron

Vous souhaitez, comme moi, devenir un patron aimé par vos salariés ? Voici 9 conseils intéressants qui peuvent paraître évidents mais qui ne sont pas, si souvent que ça, appliqués.

1. Définir une stratégie claire pour son entreprise et en faire part à ses salariés

C’est pour moi, la règle d’or du bon patron. Je n’ai pas été beaucoup salarié dans mon parcours professionnel, mais ce qui me faisait perdre toute motivation, c’était de devoir travailler sans savoir où nous allions. Je m’explique : imaginez des marins qui doivent ramer tous dans une direction, énergiquement et toute la journée, mais sans savoir quand le navire va arriver à bon port et quelle est sa destination.

C’est pour moi inconcevable d’espérer avoir une équipe motivée et performante si on ne les informe pas du but final et de la stratégie générale. Bien sûr, il y a des éléments qu’il ne faut pas dire aux salariés car ils ne regardent que la direction. Cependant, les laisser ramer sans savoir où ils vont est, pour moi, une énorme erreur de management.

J’ai connu cela lors d’une courte expérience en CDI, et c’est cela qui m’a conforté dans l’idée que je n’étais pas fait pour appliquer aveuglément la stratégie de quelqu’un d’autre, mais qu’il me fallait créer et appliquer ma propre stratégie.

Comment certains patrons, sous couvert de garder certaines choses secrètes, peuvent espérer tirer le meilleur parti de leurs effectifs en ne les impliquant pas dans la stratégie ou en ne les informant pas ?

Donc, astuce numéro 1, vous l’aurez compris, partagez les grandes lignes de votre stratégie avec vos employés et vous aurez plus de chance d’être perçu comme un excellent patron.

2. Se tenir à sa stratégie

Autre type de patron que j’ai pu voir de mes propres yeux : les patrons que j’appellerais kangourous. Ils sautent d’une idée à l’autre en changeant de stratégie trop fréquemment.

Pour moi, l’effet négatif engendré par ce type de management est le même que pour l’astuce précédente : les salariés ne vous suivront pas.

Il vous faudra donc définir une stratégie et la suivre. Bien sûr, il sera essentiel de l’adapter si vous voyez qu’elle ne fonctionne pas. Mais il faudra alors en informer vos salariés et les rassurer. Imaginez un patron qui, un matin, vous dit qu’il faut réduire les effectifs de moitié et qui revient 3 semaines plus tard pour vous demander de finalement doubler tous les postes car il va débloquer des fonds pour cela. Est-ce que vous lui feriez confiance ? Personnellement, j’ai démissionné illico. Comment s’investir et travailler sereinement lorsque la stratégie change toutes les 3 semaines ?

Donc, l’astuce numéro 2 pour devenir un bon patron est de bien penser sa stratégie en amont afin d’en changer le minimum possible. Vos salariés auront alors confiance en vous car vous ferez preuve de fiabilité.

3. Tenir compte de l’avis de ses salariés

Il est important pour un bon patron d’impliquer ses employés dans la vie de son entreprise. En effet, il essentiel que vous écoutiez les membres de votre équipe et que vous intégriez certaines de leurs recommandations dans la stratégie de votre structure.

D’une part, ils se sentiront valorisés et utiles. D’autre part, ce sont eux qui sont au plus proche de vos clients et de vos produits, leur avis est donc très intéressant. Même un excellent patron ne pourra pas trouver seul toutes les bonnes idées nécessaires au développement de son entreprise.

4. Savoir déléguer et faire confiance

Le dirigeant parfait sait déléguer et fait confiance à son staff. Il est impossible, même pour un super patron, de tout faire et de tout faire parfaitement. D’où l’intérêt d’avoir des salariés et de constituer une équipe qui vous complète et qui est capable de prendre votre relais en cas d’absence de votre part.

En délégant certaines tâches stratégiques à vos salariés, vous serez plus libres et aptes à les épauler dans leurs différentes missions. De plus, votre staff vous sera reconnaissant de la confiance que vous lui porterez et aura encore plus envie de vous suivre.

5. Récompenser ses salariés

En complément des 4 premières astuces, pour être un bon patron, il est essentiel de savoir récompenser son personnel lorsqu’il le mérite. Ça en passe par des choses simples à mettre en place. Par exemple, en début de réunion hebdomadaire, vous pouvez récapituler toutes les réussites de l’équipe et les attribuer aux personnes qui les ont portées.

Il est simple et peu coûteux de mettre en place un système de récompense basé sur la distribution de chèques cadeaux ou vacances, par exemple. Ce sont de petits gestes mais vos salariés se sentiront reconnus à leur juste valeur et valorisés. Ils seront donc d’autant plus souples avec vous par la suite.

Bonne équipe 6. Bien recruter

Un bon patron est bon recruteur ! C’est essentiel de bien choisir ses collaborateurs afin de constituer une équipe à la hauteur de vos ambitions et qui s’entend bien.

Parfois, la personnalité d’un candidat est plus importante que ses compétences. Un bon dirigeant doit savoir constituer une équipe cohérente qui va bien s’entendre sur le long terme et être collaborative.

Lors d’un recrutement, si vous choisissez le candidat qui va le mieux s’intégrer à l’équipe, votre staff vous en sera reconnaissant. Pour ne pas vous tromper et, une fois de plus, intégrer vos salariés dans la stratégie de votre entreprise, il peut être intéressant en début ou en fin d’entretien de faire intervenir le ou les collaborateurs qui vont devoir travailler en proche collaboration avec le futur recruté, afin qu’ils puissent vous donner leur avis également.

7. Offrir des conditions de travail intéressantes et modernes

Un patron performant se doit d’être moderne et dans l’air du temps. Il est inconcevable, de nos jours, de ne pas envisager de proposer des conditions de travail souples. En effet, le télétravail, des horaires modulables, des pauses pour ressouder les équipes ou encore proposer un environnement de travail enthousiasmant sont essentiels et vous permettront d’avoir une équipe plus performante, soudée et plus heureuse de se rendre sur son lieu de travail.

8. Rester formé et informé

Un patron respectable est un patron qui reste formé et informé. Votre veille stratégique, technologique et managériale sera d’une grande aide au quotidien pour garder “l’admiration” de votre équipe. En effet, lorsqu’un salarié ne trouve pas son chef d’entreprise performant et qu’il se considère plus légitime que ce dernier, il perd confiance en son dirigeant et sera beaucoup plus compliqué à manager ou sera même démotivé.

Il faudra donc rester en alerte et vous tenir à jour des dernières tendances liées à votre marché.

9. Souder ses équipes

Le bon patron est soucieux du bien être de ses équipes et souhaite les souder. Pour cela, il est possible de proposer, de temps en temps, des repas d’entreprise ou des afterworks pour que les employés puissent créer du lien en dehors du lieu de travail.

Autre axe possible pour y parvenir, un entrepreneur qui veut avoir une équipe bien huilée peut proposer un team building, une sortie escape game pour améliorer le travail d’équipe, un séminaire, un bowling, une soirée karting… Les idées pour y parvenir sont nombreuses.

 

Est-ce que les bons patrons sont si rares que cela ?

J’ai débuté mon article avec cette idée, mais c’est bien vrai, nous entendons plus souvent parler des actions des patrons voyous que des bonnes initiatives, idées ou actions des bons chefs d’entreprise. L’être humain est ainsi fait. Cependant, ces fameux patrons voyous ne représenteraient qu’une minorité.

Les bons patrons seraient donc plus nombreux, mais feraient moins parler d’eux, tout simplement, car être un patron de confiance et bienveillant est sensé être la norme et qu’on ne parle que très rarement de ce qui est normal, même si c’est louable.

 

Gérer une entreprise et être un super bon patron n’est pas chose aisée, mais ça n’est pas infaisable non plus. Il faut, avant tout, être à l’écoute des salariés et savoir les récompenser, les informer et les impliquer dans la vie de l’entreprise.