Dans quoi investir en 2022 ?

En prenant pour argument le coût grandissant de la vie, le plus gros risque n’est plus de faire un placement financier, mais plutôt de se contenter du salaire et de l’épargne. Personne n’est vraiment à l’abri du risque. Toutefois, il est possible de le limiter en faisant preuve d’objectivité. Ainsi, investir son argent devient une alternative qui sert de roue de secours en cas d’imprévus. Néanmoins, face à l’étendue des placements disponibles, il convient de faire le bon choix. Découvrez dans cet article quelques différentes possibilités d’investissements potentiellement sûrs.

 

La bourse

Le marché de la bourse accueille chaque année tout type d’investisseur. Avec les entreprises qui se multiplient, ce n’est certainement pas les actions qui vont manquer. En effet, investir dans la bourse, c’est choisir d’acheter des parts de propriétés dans les entreprises. On parle également d’achat d’actions. Pour qu’il soit possible, il faudrait d’abord que ces actions soient cotées en bourse. Lorsque la condition est remplie et que vous détenez une part des actions d’une société, vous devenez directement un actionnaire.

recouvrement entrepriseToutefois, même si les actions font partie des meilleures options d’investissement en bourse, elles ne sont pas les seules. Comme autres produits financiers en bourse, vous trouverez les SICAV (Société d’investissement à Capital Variable), les FCP (Fond Commun de Placement), les Trackers et ETF, les Obligations, les options binaires ou encore les Warrants. Si les produits financiers ont été diversifiés, ce n’est pas pour de simples raisons. Chaque option présente son niveau de risque et sa rentabilité.

Si vous souhaitez investir dans la bourse, vous pouvez passer par les banques ou tout simplement vous tourner vers les courtiers en bourse. Il est bien vrai qu’investir 10000 euros en bourse peut vous rapporter gros. Cependant, vous ne devez pas sous-estimer l’instabilité du marché boursier. Aucune somme d’argent n’est suffisante pour vous assurer des plus-values à court et à long terme sans une bonne méthode d’investissement. Déjà, il est conseillé de se faire aider par des professionnels du marché boursier ou de suivre une formation vous permettant au moins d’acquérir quelques notions basiques des placements en bourse.

Ensuite, vous devrez réunir le capital qu’il faut pour faire votre investissement. Là encore, il est important de faire très attention. Les investisseurs chevronnés vous diront de n’investir qu’une somme que vous êtes prêt à perdre. Cela permet d’éviter des situations plus complexes que celles que vous essayez déjà de résoudre. Enfin, il est également crucial de définir vos objectifs avant de vous lancer dans la bourse. Ce n’est qu’après avoir réussi ces étapes que vous pourrez gérer efficacement votre portefeuille et percevoir un rendement qui vaut le risque pris.

 

Les matières premières

Investir dans les matières premières, c’est aussi investir dans l’économie réelle et participer au développement des entreprises. Les matières premières ont été depuis longtemps l’un des moyens de placement prisés par les investisseurs. Si vous vous intéressez aux matières premières et que vous souhaitez en faire votre moyen d’investissement, il convient de comprendre quelques concepts. Une matière première avant d’être un actif est d’abord un produit brut qui peut servir à la conception d’un produit fini. Leur coût sur le marché financier est déterminé par la demande et l’offre.

Il existe trois catégories principales de matières premières. Il s’agit notamment des métaux précieux, des énergies et des produits agricoles.  La première catégorie regroupe l’or, l’argent, le platine, le zinc, l’aluminium, le cuivre, le plomb, le nickel, le minerai de fer ou encore le palladium. Avant d’investir dans l’un des métaux, il est nécessaire de comprendre leur fonctionnement, leurs avantages et aussi les différents types de placements possibles. L’or par exemple est un métal précieux qui comporte de nombreux avantages.

Tout d’abord, comprenez que l’or est une valeur refuge. C’est la seule forme de monnaie qui a traversé les plus grandes crises du monde. C’est l’une des raisons pour lesquelles même les banques investissent sur l’or. Pour ce fait, il constitue un placement sûr. Ensuite, un autre avantage de l’or est qu’il est facilement échangeable dans tous les pays du monde. Il a ses propres règles de taxation, mais cela ne dérange pas réellement les investisseurs. Enfin, l’or est facilement accessible aussi bien par les particuliers que par les institutions.

L’or existe sous deux formes : la forme physique et la forme papier. Pour investir dans la première, il suffit de l’acheter et bien la stocker. Quant au second, vous pouvez le trader sur des plateformes de trading grâce à un courtier financier ou broker. La seconde catégorie des matières premières regroupe le pétrole et le gaz naturel. Du moins, ce sont les deux produits énergétiques plébiscités par les investisseurs. Leur grande volatilité permet à ces derniers de réaliser d’énormes profits et des dividendes assez réguliers.

C’est également de la même façon qu’ils peuvent faire échouer votre investissement si vous ne faites pas les bons choix. Enfin, la dernière catégorie qui est celle des produits agricoles regroupe le café, le cacao, le sucre, le coton, le soja, le blé, le maïs, le riz, ou encore le colza, etc. Le marché des produits agricoles est plein d’opportunités. Toutefois, tout comme les autres catégories, elle est influencée par de nombreux facteurs comme l’offre et la demande, les conditions météorologiques, les interventions des institutions ou encore l’évolution du taux de change.

 

L’immobilier

L’immobilier est un marché très lucratif. Il attire également tous les types d’investisseurs. Qu’il s’agisse d’achat, de vente, de rénovation, de location ou encore de promotion immobilière, les solutions d’investissement dans l’immobilier sont réellement nombreuses. C’est l’un des placements financiers les plus rentables à long comme à court terme. Pour faire votre investissement, vous pouvez décider de choisir l’une des options, soit investir dans plusieurs. Cependant, chaque option présente ses avantages et ses contraintes.

Comment devenir mandataire immobilierDans l’option achat, rénovation et revente, vous achetez un bien immobilier que vous jugez prometteur. Ensuite, vous le rénovez dans l’objectif d’augmenter sa valeur pour enfin le revendre et réaliser des plus-values. Ce type d’investissement est purement physique et est de court terme. Afin d’optimiser les opportunités, vous pouvez vous tourner vers les agences immobilières. Ces enseignes sont les mieux placées pour vous aider à atteindre vos objectifs, surtout quand vous ne maîtrisez pas grand-chose dans l’immobilier.

En ce qui concerne l’option de location, il s’agit de mettre en location un bien immobilier que vous avez au préalable acheté et rénové. C’est l’une des formes d’investissement à long terme sur le marché immobilier. Dans ce type d’investissement, vous avez deux possibilités. Vous pouvez choisir de meubler le bien locatif ou l’abandonner dans son état initial et laisser les occupants se charger de ce détail. Notez cependant que la première option de location fera augmenter considérablement votre rentabilité. Pour la calculer, il faut étudier le rapport entre le coût du loyer et l’achat du bien immobilier. Il faudra aussi tenir compte de tous les frais ayant intervenu dans la mise en location de votre bien comme les frais de rénovation ou encore les frais de notaire et d’enregistrement.

La location saisonnière est aussi une forme d’investissement sur le marché de l’immobilier. Elle fonctionne sur le même principe que la location classique avec une différence près. Contrairement à la première forme de location, celle-ci est axée sur le court terme. C’est un investissement de courte durée qui permet d’optimiser le rendement locatif. La rentabilité d’une location saisonnière est beaucoup plus conséquente.

 

Le crowdfunding

Parmi les options d’investissement les plus fiables, le crowdfunding se trouve en bonne place. Encore appelé financement participatif, le crowdfunding vous permet d’investir votre argent dans des projets d’entreprises ou de particuliers afin de profiter des dividendes obtenus grâce aux bénéfices réalisés. Cette forme d’investissement participatif est très intéressante et peut se faire de façon physique ou à travers des plateformes. Si le crowdfunding connaît ce succès, c’est parce que l’accès au financement auprès des institutions financières classiques est vraiment difficile.

Le principe de fonctionnement du crowdfunding est plutôt simple. En effet, les entreprises qui souhaitent obtenir des fonds de financement pour faire avancer leurs projets font appel à des particuliers qui peuvent réellement investir dans le projet. En contrepartie, la société décide de partager une partie de ses bénéfices avec les participants. C’est un bon moyen pour les investisseurs de diversifier leur portefeuille et de profiter des rendements à long terme. Toutefois, comme toutes les autres formes d’investissement, le financement participatif présente également de gros risques.

En effet, avant de financer le projet d’une entreprise, il convient d’étudier un certain nombre de paramètres. Vous devez étudier les arguments et les moyens de la société à travers son business plan. Cela permet de relever les éventuelles difficultés de l’entreprise et de vérifier la viabilité du projet. Vous pouvez facilement perdre votre investissement (selon certaines conditions) si la société n’arrive pas à réaliser des bénéfices. Ainsi, le principe de base dans l’investissement est encore de mise. Il vous faut investir une somme d’argent que vous pouvez vous permettre de perdre afin de limiter les risques.

Il existe quatre principaux types de crowdfunding. Il s’agit notamment du crowdgiving, du crowdfunding en actions, du crowdgiving avec contrepartie et enfin du crowdlending. Le premier type de financement participatif est à caractère caritatif. Ce sont en général des associations et des organisations à but non lucratif qui financent des œuvres de charité ou des projets sociaux. Le deuxième type de crowdfunding consiste à investir un capital dans un projet d’entreprise et à recevoir en contrepartie des parts de la société.

Le troisième type de financement consiste à contribuer financièrement aux projets d’une entreprise et à recevoir en retour des cadeaux symboliques tels que des livres, des calendriers, etc. Le dernier type de financement qui est le crowdlending ou encore prêt participatif consiste à prêter vos fonds à une entreprise via une plateforme de crowdfunding. Ayant pour statut préteur, la société est dans l’obligation de vous retourner vos fonds avec des intérêts selon des modalités préalablement définies.

L'auteur : Frédéric COURTOIS
L'auteur : Frédéric COURTOIS

En tant que fondateur de Madeinentreprise.fr, je me suis spécialisé en création d'entreprise et en Web Marketing. Mon expérience et mon besoin de me former, de m'informer et de rester perpétuellement en veille me permettent de vous proposer des contenus toujours plus pertinents. Je partage avec vous mon savoir au travers de formations, d'articles de blog, de livres blancs et d'outils pour vous aider à créer ou gérer votre entreprise le plus sereinement possible. N'hésitez pas à me poser des questions via les commentaires ou le formulaire de contact, j'y répondrai.

Bonne visite sur Made-in-entreprise.fr

Ces articles peuvent également vous intéresser

Restez informé

Inscrivez-vous et recevez de l'information régulièrement sur la formation et l'entrepreneuriat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé
Inscrivez-vous à la newsletter de l'entrepreneur !