Est-il important pour les entreprises d’être conscientes de la consommation d’énergie ? 

Chaque entreprise fonctionne et utilise des sources d’énergies et ce, peu importe son secteur d’activité. Dans un contexte de prise de conscience environnementale et d’augmentation des prix de l’électricité et du gaz, la question de l’énergie devient cruciale. Ce n’est sans doute pas seulement la clé de la responsabilité environnementale. De nombreux consommateurs choisissent des entreprises qui adoptent cette responsabilité environnementale, ce qui signifie que c’est la clé pour être une entreprise prospère maintenant. En effet, tous les secteurs doivent aujourd’hui effectuer des économies et la dépense énergétique est une piste intéressante car très stratégique. Cet article va vous expliquer pour quelles raisons les entreprises doivent être conscientes de cette consommation d’énergie. De la définition de l’efficacité énergétique aux bonnes méthodes pour atteindre une sobriété énergétique, vous saurez tout sur la question !

 

Les aides gouvernementales à disposition des entreprises

Les entreprises sont habituellement régies par des injonctions gouvernementales en matière de consommation énergétique. Ces injonctions soutiennent des plans spécifiques contextualisés, et sont alors accompagnées par différents dispositifs d’aide. Ces mesures permettent aux sociétés d’être légales, uniformes, mais également d’atteindre des objectifs de durabilité et d’efficacité. Les entreprises peuvent bénéficier de ces aides à condition de remplir certaines conditions. Elles doivent se renseigner et créer des dossiers afin d’être accompagnées dans leur désir de transformation énergétique.

 

Qu’entend-t-on par « efficacité énergétique » et « sobriété énergétique » ?

economie d'energieIl faut tout d’abord accepter que toute entreprise légale et licite ne peut déroger aux régulations gouvernementales. Les entreprises doivent donc être d’abord conscientes de leur consommation si elles veulent respecter la loi. Ensuite, il faut effectuer une différence entre « efficacité énergétique » et « sobriété énergétique ». La compréhension de ces deux termes, souvent confondus, permet déjà de comprendre pourquoi les entreprises devraient gérer leur consommation d’énergie. 

L’efficacité énergétique répond à un principe d’équilibre : l’énergie consommée doit correspondre à l’énergie délivrée. L’entité doit optimiser l’utilisation des ressources énergétiques et des équipements associés à cela. Pour y arriver, les entreprises peuvent exploiter les logiciels de gestion énergétique comme l’outil Delta Conso Expert par exemple. Cela va leur permettre de bénéficier d’un accompagnement sur mesure afin de contrôler leur consommation d’énergie. Ce type d’outil aide les professionnels à voir leur consommation en temps réel et ainsi à avoir une plus grande emprise sur leur facture au mois par mois. 

D’autre part, la sobriété énergétique, englobe l’ensemble de ces actions, du fait qu’elle consiste à réduire significativement la consommation d’énergie. Les entreprises sont tenues de s’y conformer puisqu’elles doivent respecter un cadre commun de mesures promouvant l’efficacité énergétique dans toute l’Union européenne. La sobriété énergétique entre dans une dynamique de prise de conscience environnementale visant à réduire la consommation des différents acteurs de la société.

Toute entreprise doit donc logiquement être consciente de sa consommation d’énergie. Et elle ne peut l’être qu’en ayant des données réelles et en imposant un système de suivi rigoureux. Les entreprises ont d’ailleurs l’obligation d’implémenter un plan de sobriété.  

 

Comment les entreprises mettent en place un plan de sobriété énergétique ?

Les sociétés peuvent prendre comme point de départ les données récentes sur leur consommation énergétique. A partir de ces données, elles peuvent réfléchir à un plan de sobriété approprié et effectif, parce que ce plan se focaliserait à l’échelle d’une activité spécifique. Ce processus peut être considéré comme une étape diagnostic de la consommation énergétique.

Le premier pas pour la sobriété énergétique est de réduire la facture d’énergie. Concrètement, une entreprise pourrait choisir d’optimiser la durée d’activation des lumières en les éteignant lors des sessions qui ne l’exigent pas. On pense par exemple à l’illumination des vitrines commerciales, par exemple : dans les rues passantes, il n’est pas rare de voir les boutiques illuminées, même la nuit. Aujourd’hui, cette tendance désépaissit et les boutiques préfèrent éteindre les lumières lorsque les portes sont fermées. Un autre exemple consiste à réduire la luminosité pendant les créneaux où il y a moins de clients ou de va-et-vient. La technologie offre aujourd’hui l’opportunité de gérer automatiquement la luminosité grâce aux détecteurs de passage : c’est une piste intéressante pour aborder la question de la sobriété énergétique.

protection planeteD’autre part, la question du chauffage mérite d’être abordée : lorsqu’il est allumé, les organisations peuvent décider de fermer en permanence les portes pour ne pas dissiper la chaleur. Les réglages automatiques permettent également, comme pour la lumière, de régler le chauffage pour ne pas impacter la consommation. La gestion de l’eau peut aussi être optimisée en réduisant les pertes via différents réglages. 

D’autre part, et il s’agit d’une pratique décisive, l’entreprise doit passer par une sensibilisation rigoureuse de ses employés. Toutes les actions menées passent par le personnel, et les valeurs qu’il faudra instaurer doivent être non seulement comprises, mais acceptées. L’adhésion de toute l’entreprise à l’idée de sobriété énergétique permet de faciliter le changement au niveau comportemental et cognitif. 

 

Sensibiliser l’ensemble des collaborateurs

Pour cela, les décisions doivent apparaitre logiques. En d’autres mots, il est nécessaire d’être uniforme dans les consignes. Il est ainsi impossible de sensibiliser longuement les employés sans que l’entreprise ne soit irréprochable aux yeux de ces derniers. Les employés doivent sentir que leur direction montre l’exemple en matière de sobriété énergétique. Ils parviendront ainsi à mieux suivre les préconisations de l’entreprise. Partant du postulat que la majorité de la population est aujourd’hui consciente des enjeux environnementaux, les entreprises peuvent facilement aborder la question de la sobriété énergétique et ainsi trouver des relais internes pour parvenir à abaisser drastiquement la consommation d’énergie.

Une entreprise ne peut significativement réduire sa consommation sans opter pour des mesures soutenues sur une longue durée. Car après la mise en place d’un plan de sobriété, une évaluation succèdera aux effets d’annonce. Comme dans chaque orientation stratégique, les lancements sont toujours suivis de bilans et d’analyses afin d’évaluer dans quelle mesure les directions préconisées ont été suivies par les collaborateurs. 

Ainsi, pour conclure, les entreprises, pour être écologiques, doivent bien être conscientes de leur consommation d’énergie et ce, à tous les niveaux de décision et de hiérarchie. Cette conscientisation doit être poursuivie par des actions concrètes au quotidien. Pour ce faire, il est indispensable que des outils soient mis à la disposition des entreprises et de leurs collaborateurs pour agir efficacement. 

 

L'auteur : Frédéric COURTOIS
L'auteur : Frédéric COURTOIS

En tant que fondateur de Madeinentreprise.fr, je me suis spécialisé en création d'entreprise et en Web Marketing. Mon expérience et mon besoin de me former, de m'informer et de rester perpétuellement en veille me permettent de vous proposer des contenus toujours plus pertinents. Je partage avec vous mon savoir au travers de formations, d'articles de blog, de livres blancs et d'outils pour vous aider à créer ou gérer votre entreprise le plus sereinement possible. N'hésitez pas à me poser des questions via les commentaires ou le formulaire de contact, j'y répondrai.

Bonne visite sur Made-in-entreprise.fr

Ces articles peuvent également vous intéresser

Restez informé

Inscrivez-vous et recevez de l'information régulièrement sur la formation et l'entrepreneuriat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé
Inscrivez-vous à la newsletter de l'entrepreneur !