La place du netlinking dans la pyramide du SEO

La pyramide SEO est une représentation pyramidale de la hiérarchie des composants du référencement naturel. Elle comporte au total trois niveaux : la popularité en constitue le sommet et celle-ci est basée sur le contenu qui lui-même repose sur le socle de l’édifice qui est l’aspect structurel du site internet. La pyramide SEO offre ainsi un aperçu stratégique des domaines et concepts sur lesquels on doit se concentrer dans son processus de référencement. Fournissant une approche étape par étape et détaillée, elle constitue le « fil rouge » de tout projet SEO, permettant à chacun de donner un sens au référencement de son site internet, quel qu’en soit le type. Quid de la place du netlinking dans la pyramide du SEO ?

Gros plan sur le principe du netlinking

Autrement appelé link building, linking externe ou tissage de liens, le netlinking est l’art de propulser le positionnement d’un site web dans les moteurs de recherches. Sa visibilité digitale sera augmentée grâce à la création de backlinks. Ces derniers font référence aux liens hypertextes qui pointent sur le site internet à optimiser.

Dans le cadre d’un link building, on maximise le nombre de backlinks de qualité balisés « dofollow » afin d’accroître sa popularité, son audience ainsi que le référencement des différentes pages vers lesquelles ils pointent. Plus ils sont nombreux et qualitatifs, plus le site web peut prétendre à un gain de PageRank significatif, d’autant plus lorsqu’ils proviennent d’un maximum de sites tiers.

Un lien est considéré comme qualitatif lorsqu’il :

  • provient d’une page traitant la même thématique que celle à optimiser,
  • est issu d’une page dont le PageRank est au-delà de 3, ou dont le trust follow excède le chiffre 40,
  • émane d’une page qui contient un nombre limité de liens sortants (le respect de ce critère débouche sur l’amélioration du jus de référencement ou link juice),
  • est ancré sur un texte d’ancrage décrivant précisément ce que les internautes trouveront sur la page de destination,
  • provient d’une page pertinente justifiant d’une certaine ancienneté,
  • est placé stratégiquement et naturellement dans le contenu éditorial de la page,
  • issu d’un domaine à fort trafic, etc.

backlinksLes liens apparaissant en dofollow sont les seuls à être suivis et pris en considération par l’algorithme de Google.

Pour obtenir un maximum de ces liens, il apparaît plus opportun de s’attribuer les services d’une agence de netlinking puisque c’est la seule à maîtriser sur le bout des doigts ce levier SEO. On peut internaliser le déploiement de ses campagnes link building certes, mais force est d’admettre que l’équipe interne qui s’en chargera n’a forcément pas une vision à 360° du linking externe, et ce même si on le juge de « qualité ». La marge d’erreur est donc conséquente et cela risque d’induire à de lourdes conséquences. Soulignons que le netlinking est l’un des composants SEO les plus difficiles à travailler et s’avère très chronophage. À cela s’ajoutent la concurrence qui fait rage et les robots d’indexation de plus en plus tatillons, vigilants et perspicaces.

Pour mettre toutes les chances de son côté et pour avoir la tranquillité d’esprit, autant ne pas faire l’impasse sur les prestations d’une agence spécialisée. Cette dernière s’occupe du projet de A à Z, allant de l’audit de l’existant à la pérennisation des résultats, en passant par le choix de la stratégie, le déploiement ainsi que le suivi des campagnes. En parallèle, elle peut s’occuper des autres optimisations SEO pour une visibilité digitale « clé-en-main ».

Dans la pyramide SEO, le contenu est la base du netlinking

Comme évoqué plus haut, la pyramide SEO se divise en trois grandes parties, la première (le socle) est la structure technique, la deuxième (la partie du milieu) le contenu et la dernière (le sommet) la popularité. Le netlinking étant une optimisation off-site qui consiste à développer la réputation et la popularité d’un site internet, il se situe ainsi au sommet. Ce composant SEO reposant sur le contenu comme le symbolise la pyramide, le constat est très clair : sans optimisation on-site, il ne peut y avoir de backlinks naturels et de qualité.

Le SEO on-site est un ensemble d’ajustements que l’on effectue directement sur le site web. Fondamentalement, ils visent à rendre ce dernier parfait techniquement, à réduire au strict minimum le temps de chargement, à améliorer aussi bien son contenu que l’expérience utilisateur (UX) sur chacune de ses pages. Son contenu doit satisfaire au maximum les besoins de recherche des internautes. Ses performances et la technologie sur laquelle il repose doivent quant à elles garantir que ce contenu soit :

  • optimisé comme il se doit,
  • facilement accessible depuis n’importe quel terminal, et ce, dans son intégralité,
  • indexé convenablement par le crawler des moteurs de recherche.

Pour ce qui est de l’architecture du site, plus particulièrement, on doit faire en sorte qu’elle facilite et fluidifie la navigation des internautes tout en les aidant à trouver rapidement ce qu’ils recherchent. Elle doit en outre faciliter le crawl des robots d’indexation et amener ces derniers à mettre en avant les pages les plus importantes.

Parmi les différents points sur lesquels se porte le SEO on-page, on cite notamment :

  • backlinksles mots-clés,
  • la qualité, l’originalité, la pertinence et la fraîcheur du contenu éditorial,
  • les balises HTML,
  • les URL et redirections,
  • les balises Meta,
  • le maillage interne,
  • le temps de chargement des pages,
  • le squelette du site web,
  • les images,
  • les 404 pages conviviales,
  • le caractère mobile friendly des pages,
  • les liens externes, etc.

Une fois son SEO on-page au carré, on a enfin toutes les chances de promouvoir efficacement son site internet et d’attirer des backlinks qualitatifs venant de sources diverses.

 

Comment faire du netlinking ?

Pour y parvenir sans le moindre faux pas, il convient de respecter un certain nombre de règles de base.

Soignez votre profil de lien

Lorsque l’on fait du netlinking, il est important d’avoir un profil de liens aussi propre que naturel et qui ne doit paraître manipulé sous aucun prétexte. Pour bénéficier de ce type de profil qui a de la valeur aux yeux de Google, il ne faut cibler que les liens 100% organiques. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui transmettent le plus de jus SEO.

Dans le domaine du SEO, un backlink est considéré comme tel lorsqu’il est acquis sans aucune intervention de la part du propriétaire du site cible. Ce dernier l’a obtenu, soit en raison de la qualité de son contenu, soit du fait de son autorité dans son secteur. Le site internet ou le blog qui l’a créé doit avoir la même thématique que le site web vers lequel il pointe et présenter de surcroît les mêmes « footprints » SEO que celui-ci. Dans le cas contraire, le backlink n’a rien du naturel.

Un lien entrant organique s’oppose à ceux qui sont artificiels, ces derniers étant créés par le site cible lui-même ou achetés par celui-ci dans le cadre d’un « black hat SEO ». Ils vont dans ce cas à l’encontre des règles Google et peuvent parfois même être aux frontières de la légalité, donc à proscrire absolument.

Pour gagner naturellement des backlinks de qualité, on peut miser sur le linkbaiting ou appât de lien. Son principe s’avère très simple : il s’agit d’aller à la « pêche aux liens » en utilisant comme appât des contenus hautement qualitatifs, intéressants et à forte valeur ajoutée. Chaque site qui « mordra à l’hameçon » va par la suite faire des liens organiques vers le site qui héberge ces contenus. On peut aussi opter pour le guest blogging, les articles collaboratifs, les interviews, la relation presse, les annuaires spécialisés…

Il faut préférer les backlinks dofollow à ceux ayant un attribut nofollow. Et pour cause, ces derniers ne sont pas considérés par les moteurs de recherche et ne transmettent aucun ranking.

Choisissez correctement les ancres de liens

L’ancre fait référence à un mot-clé sur lequel est intégré le lien hypertexte et sur lequel les visiteurs cliquent pour accéder à la page cible. C’est ce qui permet aussi aux robots d’indexation d’interpréter le sujet autour duquel s’articule la page cible. Cela dit, elle ne se choisit pas hasard. On en distingue plusieurs types, lesquels n’ont pas tous la même importance et le même poids en matière de référencement organique. Parmi ceux que l’on doit absolument privilégier figurent notamment :

  • les ancres exactes qui décrivent de manière précise ce dont traitent les pages auxquelles elles sont liées,
  • les ancres larges qui se révèlent particulièrement naturelles du fait qu’elles utilisent le sujet des articles de destination (s’apparentant à de la longue traîne),
  • les ancres brandées qui utilisent le nom d’une marque,
  • les ancres qui reprennent uniquement l’URL des pages de destination,
  • les images cliquables qui comportent un attribut alt faisant office de texte d’ancrage.

backlinksLes ancres neutres de type « cliquez ici » ou « en savoir plus » sont cependant à éviter. Bien qu’elles incitent au clic, elles n’apportent aucune valeur ajoutée. On doit aussi faire l’impasse sur les ancres suroptimisées étant donné que trop d’optimisations tuent l’optimisation. La suroptimisation est d’ailleurs assimilable à une pratique black hat.

Sélectionnez minutieusement les domaines référents

Au-delà de la similarité de la thématique ainsi que la cohérence sémantique, on doit tenir compte d’autres critères tels que le niveau d’autorité, le positionnement dans les SERP et l’ampleur du trafic.

Il est ensuite important de les diversifier autant que possible. Bien sûr, 200 liens qui proviennent de 200 domaines sont plus pertinents aux yeux des moteurs de recherche que 200 liens qui émanent d’un seul et même site. L’idéal est donc de viser un ratio backlinks / domaines référents de 1/1.

 

Vous connaissez maintenant tout sur cette pratique qui peut vous aider à remonter plus rapidement dans Google.

L'auteur : Frédéric COURTOIS
L'auteur : Frédéric COURTOIS

En tant que fondateur de Madeinentreprise.fr, je me suis spécialisé en création d'entreprise et en Web Marketing. Mon expérience et mon besoin de me former, de m'informer et de rester perpétuellement en veille me permettent de vous proposer des contenus toujours plus pertinents. Je partage avec vous mon savoir au travers de formations, d'articles de blog, de livres blancs et d'outils pour vous aider à créer ou gérer votre entreprise le plus sereinement possible. N'hésitez pas à me poser des questions via les commentaires ou le formulaire de contact, j'y répondrai.

Bonne visite sur Made-in-entreprise.fr

Ces articles peuvent également vous intéresser

Restez informé

Inscrivez-vous et recevez de l'information régulièrement sur la formation et l'entrepreneuriat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé
Inscrivez-vous à la newsletter de l'entrepreneur !