La gestion d’une entreprise et de ses activités passe nécessairement par une bonne gestion. Ceci concerne aussi bien la structure organisationnelle que la partie finance. En tant que dirigeant ou gérant, afin de garantir le succès de votre société, vous devez donc accorder une attention particulière à ce secteur. Pour vous aider, nous vous donnons ici quelques conseils pratiques pour suivre et optimiser les finances de votre entreprise.

 

En quoi consiste la partie finance ? À quoi ça sert ?

Pour la bonne marche des activités d’une entreprise, la maîtrise de vos finances demeure primordiale. C’est elle qui vous permettra de mieux suivre l’évolution des activités et la croissance de la société en général. De même, grâce au suivi de la partie finance, vous pourrez planifier les lancements de nouveaux produits et services, et anticiper toute sorte de difficultés. En d’autres, la partie finance constitue le cœur de votre société. Par conséquent, vous devez bien la suivre et l’optimiser en recourant aux bons outils et à une bonne stratégie.

Pour tout responsable ou gérant, l’objectif ultime demeure la réussite de l’entreprise et l’amélioration de sa notoriété. C’est ce que vise la partie finance. Mais ceci n’est possible qu’avec une bonne planification et une parfaite gestion des ressources financières. Pour ce qui concerne le rôle de la partie finance, vous pouvez donc retenir qu’elle vous permet de mieux maîtriser les dépenses et les recettes de la société. Vous pourrez ainsi effectuer plus facilement un bilan des menaces et suivre vos investissements. Pour sa gestion, vous devez la confier à des salariés compétents et dynamiques (des cadres financiers ou des trésoriers). Ils travailleront en collaboration avec le Directeur Administratif et Financier et vous enverront un rapport périodique.

 

La finance d’entreprise : une nécessité vitale

Comme expliqué plus haut, la partie finance représente le cœur d’une entreprise, la base de toutes les activités. Il est donc clair qu’elle demeure indispensable pour le développement et la croissance de votre société. Sa nécessité transparaît également dans l’organisation générale et la mise en place de la stratégie commerciale. Voici d’ailleurs quelques avantages clés de la finance d’entreprise :

  • La partie finance permet de prévenir et de traiter les défaillances de l’entreprise ;
  • Elle assure le bon fonctionnement de la société ;
  • Elle permet d’anticiper les défauts de paiement de l’entreprise ;
  • Elle permet de mieux prévoir et organiser les besoins de la société ;
  • Elle demeure essentielle pour répondre efficacement aux difficultés en cas d’activité cyclique.

 

Comment optimiser la partie financière ?

financePour des résultats concrets et le développement de l’entreprise, une gestion classique des finances ne suffit pas toujours. Pour réellement tirer profit de vos ressources et booster vos différentes activités, optimiser la partie finance demeure indispensable. À cet effet, vous devez recourir à de diverses stratégies simples et efficaces. Entre autres, voici quelques conseils pour atteindre cet objectif :

  • Opter pour l’établissement des prévisions : pour optimiser la partie finance de votre entreprise, la première étape consiste à agir sur le long terme. Ceci suppose une série de prévisions afin de s’assurer de la capacité de votre trésorerie à supporter les décisions importantes de l’entreprise. Vous pourrez également savoir à quel moment investir. Au besoin, n’hésitez pas à analyser les ventes récentes pour vous faire une idée du marché ;
  • Surveiller et contrôler les investissements : la partie finance d’une entreprise n’est pas fixe et peut donc connaitre des variations au cours d’un exercice comptable. Par conséquent, son état actuel ne restera pas le même à long terme. Vous devez alors surveiller constamment vos investissements afin de mieux évaluer leurs impacts sur l’entreprise. Vous pourrez ainsi anticiper d’éventuels problèmes et apporter les solutions idéales dans les meilleurs délais ;
  • Recourir aux outils d’analyse : pour optimiser la partie finance de votre société, l’utilisation des meilleurs outils d’analyse demeure indispensable. Ceux-ci vous permettront notamment d’évaluer la rentabilité de chaque activité et calculer la marge. Ils vous serviront également à analyser les données liées aux ventes, aux liquidités, à la rotation des stocks, aux actifs et au bénéfice net de l’entreprise.

 

Les outils qui permettent de surveiller la partie finance (prévisionnel, budget, quand les faire ?)

Outre l’optimisation, le bon suivi de la partie finance vous permettra de mieux planifier l’organisation de votre entreprise et de ses activités. Pour y parvenir, vous disposez de multiples outils simples et efficaces. Ces derniers vous serviront notamment à surveiller votre trésorerie sur le long terme et à prévoir les divers impacts. Pour vous aider, voici donc quelques outils :

  • Le prévisionnel : avec un planificateur de trésorerie, vous pourrez consigner les prévisions de vos revenus et de vos dépenses sur une année comptable. Ceci vous permettra alors d’anticiper les éventuels resserrements des flux et adapter vos besoins financiers ainsi que vos projets ;
  • Le budget : pour éviter de dépasser les limites financières prévues par le prévisionnel, vous devez aussi établir un budget dans la partie finance de votre entreprise. Ceci vous permettra de connaitre le montant total à dépenser pour rester dans la marge de vos ressources ;
  • Le tableau de bord : il vous servira à évaluer le rendement de votre entreprise à partir de chaque activité. Il prend principalement en compte votre pipeline des ventes, votre délai de recouvrement et votre délai de règlement des comptes fournisseurs.

 

Les indicateurs à suivre : Le respect des budgets, l’EBITDA, le CA

Pour surveiller la partie finance de votre entreprise, vous pouvez vous baser sur de divers indicateurs. Ils vous permettront notamment d’examiner vos différentes données financières de façon périodique (tous les mois ou chaque année). Vous pourrez ensuite comparer le rendement de la société aux objectifs fixés au début de l’exercice comptable. Au besoin, les résultats vous serviront à ajuster les finances pour atteindre vos objectifs. En bref, voici les indicateurs à suivre :

  • Le respect des budgets : pour suivre l’état de votre finance, le budget établi au début de l’exercice demeure un important indicateur. Vous pourrez savoir si vos prévisions sont justes et si vous avez respecté les limites imposées dans les dépenses ;
  • L’EBITDA : ce sigle anglais signifie tout simplement en français Bénéfice Avant Intérêts, Impôts et Amortissements (BAIIA). C’est un indicateur qui vous permet d’évaluer les revenus de votre entreprise avant la soustraction des intérêts, des impôts et des dotations ;
  • Le chiffre d’affaires (CA) : c’est la somme des ventes de vos produits et services, et il est égal au montant total des transactions hors taxes. Vous pouvez calculer votre chiffre d’affaires à n’importe quel moment (de façon mensuelle, trimestrielle ou annuelle) pour suivre votre partie finance.

 

Pour aller plus loin sur la gestion d’entreprise : 

Comment trouver de nouveaux clients ?

Quelles sont les obligations légales d’une entreprise ?

Comment optimiser la gestion des ressources humaines d’une entreprise ?

Comment améliorer la performance organisationnelle d’une entreprise ?