Le 16 mars 2020, Emmanuel Macron a fait un discours télévisé afin d’annoncer le confinement des citoyens français ainsi que les mesures destinées à endiguer le Covid19 qui touche de plein fouet la quasi-totalité des entreprises.

Les conséquences liées au confinement et à la fermeture des aéroports, des frontières ainsi que des magasins s’annoncent catastrophiques.

Mais notre président a promis, lors de son discours, qu’en temps de crise Covid19: « Aucune entreprise quelque soit sa taille ne sera laissée de coté ».

Entrepreneurs, quel management et quelles décisions devez-vous mettre en place pour minimiser l’impact du coronavirus et empêcher la faillite de votre entreprise ?

Coronavirus, une communication efficace envers le personnel et les clients

gestes barrières coronavirus Le covid19 est un virus dangereux avec un important risque de contagion. La sauvegarde des vies humaines reste donc au cœur des préoccupations. Conformez-vous à l’arrêté gouvernemental du 16 mars relatif aux commerces autorisés à ouvrir et au confinement, il va vous falloir tenir compte de nombreuses contraintes :

    • obligations de confinement : Les autorités sanitaires recommandent la limitation des interactions et des rassemblements
    • obligation de protéger vos salariés et de leur offrir un cadre de travail sécuritaire
    • affichages légaux et d’horaires
    • livraison de vos clients

Notre premier conseil sera alors de communiquer au mieux auprès de vos clients et de votre personnel. En effet, ces 2 acteurs principaux qui font vivre votre entreprise ont besoin de savoir ce qu’il se passe et ce que le Covid19 entraîne comme conséquence pour votre société et donc pour eux.

  • Informez votre personnel des menaces liées à cette pandémie de Coronavirus. Notifiez-leur les dispositions que vous avez prises pour prévenir toute contamination en interne et sur leurs futures conditions de travail.
  • Présentez également à vos collaborateurs, clients, fournisseurs et partenaires, un point exhaustif des implications du coronavirus sur votre business. Cela évitera les spéculations.

Par ailleurs, vous devez communiquer avec vos partenaires importants comme les clients et les fournisseurs. Échangez avec eux des impacts de la pandémie sur les commandes et les livraisons. En cas de conflit lié à un non-respect des engagements, sollicitez l’arbitrage du Médiateur des entreprises. À l’heure actuelle, le gouvernement n’a pas encore déclaré cette pandémie comme une catastrophe naturelle. Cela ouvrirait la voie à une indemnisation des préjudices par les compagnies d’assurance. Toutefois, l’Exécutif et les collectivités locales reconnaissent le Coronavirus comme un cas de force majeure. Ils exonèrent donc les entreprises des pénalités de retard liées à cette situation.

Coronavirus, une gestion prévisionnelle des ressources humaines

Le monde entier retient son souffle depuis le déclenchement de l’épidémie liée au covid19. Cela se traduit notamment par une baisse des activités. À cela s’ajoute un absentéisme élevé depuis l’entrée en vigueur des obligations de confinement. Vous devez adapter votre organisation pour poursuivre avec votre business ou anticiper pour réduire vos charges sociales.

Télécharger la fiche pratique du gouvernement avec toutes les mesures pour les entreprises et comment en profiter

Télétravail, priorité à la continuité de l’activité

Le Gouvernement d’Emmanuel Macron recommande clairement cette option aux entreprises. Ainsi, vous pouvez autoriser vos collaborateurs à exécuter leurs tâches à domicile et à les soumettre directement en ligne. L’article L1222-9 du Code du travail qui prévoit ce dispositif exige l’accord préalable des salariés ou de leurs institutions représentatives. Le télétravail se généralise assez facilement si vous aviez instauré une organisation adaptée. Malheureusement, certaines activités ne s’y prêtent pas. Dans ce cas, vous pourrez vous rendre dans les locaux de votre société si l’arrêté gouvernemental du 16 mars autorise votre commerce à ouvrir.

Si certains employés doivent tout de même venir travailler dans vos locaux

Dans le cas, ou certains salariés doivent, malgré l’épidémie de Coronavirus et le confinement, se rendre dans vos locaux pour réaliser une tâche cruciale, il vous faudra lui délivrer une attestation expliquant cela afin qu’il puisse circuler librement pour se rendre sur son lieu de travail sans risquer une amende.

Télécharger l’attestation d’autorisation de déplacement exceptionnelle Coronavirus à remplir par l’employeur

Activité partielle, une piste à explorer

Également appelé « chômage partiel », ce dispositif vous permettra d’obtenir une allocation forfaitaire cofinancée par l’État et l’UNEDIC pour indemniser les salaires versés à vos collaborateurs en dépit de la baisse de l’activité due à la pandémie. Le Gouvernement n’a pas encore confirmé officiellement l’éligibilité du coronavirus à cette mesure. Il devrait en profiter pour préciser le plafond applicable en ce qui concerne les salaires les plus élevés. Les analystes estiment que l’Exécutif prendra une décision relative à l’activité partielle très bientôt. Pour en bénéficier, l’employeur doit réaliser une demande en ligne sur les heures de travail à venir. Cela peut aussi porter à titre exceptionnel sur une période antérieure de 20 jours.

Chômage technique le dernier recours

A l’heure actuelle de nombreux industriels français et même les plus grands comme Renault ou PSA ont utilisé cette solution pour fermer ses usines.

Arrêt de travail, une solution exceptionnelle

Cette disposition concerne les salariés qui présentent un risque important de contagion au covid19. Elle s’applique automatiquement aux collaborateurs visés par une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile. Elle s’étend également aux membres du personnel dont un enfant se trouve en surveillance pour raison de coronavirus. Déjà effectifs depuis la fermeture des écoles, les arrêts de travail devraient se généraliser dans les semaines à venir. Les employeurs doivent les déclarer en ligne sur le site de la sécurité sociale.

Limitez les dépenses durant cette période de Covid 19

Cette période est certainement difficile pour votre carnet de commande, il est donc impératif de limiter les coûts durant tant que cette épidémie n’est pas enrayée.

Cela ne me fait pas plaisir car c’est mon domaine de compétence principal, mais la première chose à faire est de rationaliser vos dépenses marketing. En effet, pour de nombreux business il est inutile de laisser courir des campagnes de publicités traditionnelles ou digitales.

C’est ce que nous avons fait, nous avons coupé nos campagnes Googles Ads, Linkedin Ads et repoussé une campagne de téléprospection que nous avions programmée. Limiter ces dépenses va nous aider à ne pas accentuer la perte financière liée à la crise du Coronavirus.

Autre possibilité en cas d’extrême difficultés, les factures d’eau, d’électricité mais également les loyers des entreprises les plus touchées peuvent être reportés voir annulés d’après les propos du président le 16/03/2020. Reste à savoir sous quelles conditions et comment cela va se passer pour les propriétaires de ces locaux qui ne percevront plus leur loyer.

Voici l’extrait de l’allocation du président qui concerne cette mesure :

Il est donc impératif de limiter toutes les autres dépenses inutiles afin de ne pas augmenter vos pertes.

Coronavirus, le report ou l’annulation des charges sociales et impôts

En raison des problèmes liés au coronavirus, les dirigeants d’entreprise ont la possibilité de différer le paiement des charges fiscales et sociales et impôts exigibles en mars 2020. Ils devront simplement transmettre une requête de report par mail ou tout autre moyen. Ils peuvent également demander à l’URSSAF de repousser le délai de versement des charges sociales échues. L’Etat a recommandé à cet organisme de les exonérer des majorations et pénalités de retard pour les paiements exigibles en mars 2020. Les entreprises ont aussi la possibilité de faire reporter du règlement des impositions directes et de la TVA.

Les mots du président ont été clairs : “Pour les plus petites d’entre elles, et tant que la situation durera, celles qui font face à des difficultés n’auront rien à débourser, ni pour les impôts, ni pour les cotisations sociales

L’état promet une indemnisation pour les indépendants

Si vous êtes indépendant et que vous avez réalisé moins de 1 million de chiffre d’affaire sur l’exercice précédent et que vous êtes en capacité de prouver que vous avez perdu plus de 70% de votre chiffre d’affaire.

L’indemnisation sera de 1500€ maximum / mois.

Attention cette mesure ne s’applique malheureusement pas aux Auto-entrepreneurs qui sont pour l’instant laissés sur le carreau.

Coronavirus, des facilités bancaires et un rééchelonnement des crédits

En cette période de crise, vous pouvez compter sur l’appui de la Bpifrance. Celle-ci a mis en place une contre-garantie pour inciter les établissements financiers à accorder ou à maintenir des prêts aux entreprises affectées par la pandémie en cours. Ce dispositif prévoit également un soutien de l’État et de la banque de France pour la négociation des crédits impayés en raison des difficultés liées au coronavirus.

Les possibilités liées à cette mesure sont :

  • Octroi de la garantie Bpifrance, pour les prêts de trésorerie accordés par les banques privées françaises aux entreprises affectées par les conséquences du Coronavirus,
  • Prolongation des garanties classiques des crédits d’investissement, pour accompagner les réaménagements opérés par les banques, sans frais de gestion,
  • Réaménagement des crédits moyen et long terme pour les clients Bpifrance, sur demande motivée par le contexte.

Le chef de l’Etat a annoncé « une garanties de l’Etat à hauteur de 300 milliards d’euros pour tous les prêts bancaires contractés auprès des banques ».

Les numéros utiles pour les entreprises

Vous trouverez toutes les adresses mails et numéros de téléphone utiles en cas de besoin sur le site du gouvernement : https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises

Bpifrance a également mis en place un numéro vert : 0 969 370 240 pour renseigner les entreprises en difficulté ayant besoin de leur intervention.

 

Le président à bien rappelé qu’aucune entreprise ne sera laissé de coté, je sais que ça n’est pas une période facile, mais si vous suivez ces recommandations, l’impact de cette crise liée au Coronavirus sera moindre, du moins nous l’espérons. Cependant, il va avoir un coup monumental pour l’état ce qui paraît assez inquiétant.