Sauf si vous habitez sur une île déserte, vous devez être au courant que depuis plusieurs mois, le monde est touché par une pandémie. Le Coronavirus cause de nombreux morts et impacte tous les pays. Afin de lutter contre cette épidémie, de nombreuses mesures, telle que le confinement total, ont été prises par les gouvernants. Ces décisions s’imposaient et beaucoup d’entreprises et de commerces ont dû fermer leurs portes, avec pour conséquence la mise au chômage partiel de milliers de salariés, mais aussi le ralentissement de l’économie.

Dans cette période compliquée pour tout le monde, les aspirants entrepreneurs en 2020, dont je fais parti, doivent-ils mener à bien leur projet de création d’entreprise ?

Préparer son projet de création pendant le confinement

De nombreux emplois se trouvent menacés en raison du Covid-19. Si, comme moi, vous souhaitez créer votre propre entreprise cette année, le confinement est le moment propice pour affiner votre projet. En effet, le fait de rester coincé chez soi permet d’avoir beaucoup plus de temps pour préparer au mieux sa création d’entreprise.

C’est l’occasion de peaufiner ou de faire votre business plan et votre étude de marché, et donc être sûr que votre projet sera lancé dans les meilleures conditions, même malgré cette situation exceptionnelle.

Les premières questions que vous devez vous poser, au vue de cette situation, sont :
Est-ce que mon activité se prête à un lancement pendant la crise ?
Est-ce que mon étude de marché est toujours d’actualité ?
Est-ce que mon produit ou service répondra toujours aux besoins de ma cible après le confinement ?

Votre projet est déjà très avancé ? Prenez du temps pour l’adapter

Si votre projet était ficelé et prêt à être lancé, au vue de la possible évolution des modes de consommation suite à ces événements, il va certainement vous falloir l’adapter et donc peut être refaire votre prévisionnel et surement votre étude de marché.

C’est finalement presque une chance, car cela va vous laisser plus de temps pour adapter votre projet et prévoir de plus nombreuses solutions alternatives (un plan B, un plan C) et ainsi aller vers une société qui sera pérenne même en cas de nouveau confinement.

Par exemple, le marketing risque de ne pas être la priorité des entreprises qui auront certainement d’autres dépenses prioritaires, au moment du dé-confinement. Si vous avez prévu de lancer une agence marketing, il faudra donc innover pour proposer des services annexes ou packagés, ou proposer des facilités de paiement (mensualités), afin de rendre l’investissement possible.

Relocaliser votre production en France

Pour les créations d’entreprises basées sur une production de produits à l’étranger, en Chine par exemple, il va également falloir réfléchir à une alternative de production en France, ou au moins en Europe, afin de limiter les risques. Les entreprises, dont la production dépend de la Chine, se sont trouvées bien démunies. Anticipez donc cela, c’est une chance.

Ceci va vous coûter plus cher. Cependant, le « made in France » ayant le vent en poupe en ce moment, vous répondrez aux possibles futures attentes des consommateurs français. En effet, après cette crise, nos compatriotes devraient se tourner plus vers les circuits courts et la fabrication française.

D’après une étude récente, produire en France pour l’industrie de l’automobile coûterait environ 6% de plus qu’en Chine. Cela risque donc de nécessiter une évolution de votre business plan.

Prenez le temps de vous auto-former et de faire de la veille

Ce temps qui s’offre à nous permet de nous auto-former sur de nombreux sujets et ainsi acquérir ou renforcer nos compétences avant le lancement de notre entreprise.

Pour l’auto-formation, voici quelques bons plans que je voulais partager avec vous :

  • Webikeo : Il s’agit d’un site de webinar qui permet d’assister gratuitement à des mini-conférences qui couvrent de très nombreux sujets. Autre alternative à Webikeo : https://www.my-mooc.com/
  • Koober : Il s’agit d’une application qui permet d’avoir accès à des résumés de livre, c’est gratuit la première semaine, il y a pas mal de bouquins sur la création d’entreprise qui peuvent vous aider à mieux préparer votre projet.
  • Linkedin Learn : le réseau social offre 1 mois gratuit d’accès à sa plateforme de formation en ligne : https://www.linkedin.com/learning/me?trk=nav_neptune_learning
  • learndigital.withgoogle.com : Pour les férus du digital, comme moi, il y a le centre de formation gratuit de chez Google.
  • Apprenez de nouvelles langues : Avec l’application gratuite Duolingo par exemple
  • Formation sur les métiers du bâtiment : Le 2 avril, la ministre du travail a annoncé que les demandeurs d’emploi, les apprentis et les salariés au chômage partiel, durant le confinement, pourront gratuitement suivre des formations à distance à différents métiers du bâtiment. Ces formations seront prises en charge par l’Etat. C’est l’occasion de renforcer votre savoir-faire avant de lancer votre entreprise.

Renseignez-vous sur toutes les aides à la création d’entreprise

On n’est jamais trop aidé et souvent on s’arrête aux aides à la création d’entreprise classiques comme l’ACRE, par exemple. Cependant, votre région, le pôle emploi et bien d’autres organismes peuvent vous venir en aide et vous permettre de démarrer votre activité plus sereinement. Donc, renseignez-vous bien.

De plus, restez vigilants, car avec cette actualité, le gouvernement va peut-être annoncer des mesures spéciales pour les créateurs d’entreprise.

Pour aller plus loin, je vous invite à consulter notre guide :
Comment bien préparer son projet de création d’entreprise ?

Quel type d’activité créer pendant ou après le confinement ?

Il peut être nécessaire de changer ou d’adapter votre future activité à l’évolution des modes de consommation.

Si votre entreprise est en cours de création ou juste à l’état de projet, durant cette période de crise liée au Covid19, vous pouvez faire preuve de créativité afin de saisir de nouvelles opportunités. Pour que votre entreprise soit pertinente et pérenne, vous devez opter pour une activité répondant aux futurs besoins des consommateurs, qui vont évoluer suite à cette situation inédite.

La mise en place d’un site de commerce en ligne pour la vente d’articles divers, ou une activité comprenant un service de livraison à domicile, ou encore un service de coaching en ligne, peuvent être de bonnes idées. Vous pouvez ainsi délivrer aisément vos différents services et articles à vos clients, même dans les circonstances les plus restrictives.

Par exemple, vous pouvez rajouter la livraison à domicile ou une alternative digitale à votre future activité, si elle le permet, pour limiter les risques si cette situation se reproduisait.

Voici un article qui vous propose 5 idées pour créer son entreprise écologique. Ces idées pourraient répondre aux futures attentes des consommateurs après le confinement.

Entreprendre pendant la crise : pourquoi rester prudent   ?

Le Coronavirus touche des millions de personnes laissant derrière lui un lourd bilan de décès. Face à la situation de propagation du COVID-19, aucune sortie de crise n’a été encore envisagée.

Les habitudes de consommation vont changer

La création d’entreprise en période de crise présente ainsi d’énormes risques pour l’entrepreneur qui va se retrouver face à une baisse du pouvoir d’achat de la population, et certainement face à des changements d’habitude de consommation, voir de mode de vie. Ce cortège d’incertitudes ne présage pas un avenir serein pour une jeune entreprise, qui se verra confronter aux conséquences économiques désastreuses de cette épidémie.

Si, comme moi, vous souhaitez tout de même lancer votre projet en 2020, restez très vigilant et suivez l’évolution de l’économie Française et internationale, afin de donner toutes les chances de réussite à votre future entreprise.

Est-ce que les banques vont suivre ?

Le financement de votre projet risque d’être assez compliqué à obtenir. Le gouvernement et les banques vont certainement mettre une grande partie de leurs aides et ressources au service des nombreuses entreprises qui auront souffert de cette crise, afin de préserver les emplois.

Ainsi, votre création d’entreprise risque d’être ralentie par cette pandémie, avec pour conséquence une non-rentabilisation de vos investissements. Par conséquent, la période de confinement, dans laquelle tous les Français sont plongés, n’est pas le moment idéal pour ouvrir une entreprise. Cette situation est plutôt propice pour mener à bien les différentes réflexions afin de disposer d’un projet pérenne de création d’entreprise, que vous pourrez lancer après la crise.

Créer une entreprise pendant le confinement : mon cas personnel

Pour être complet et vous expliquer pourquoi j’ai souhaité rédiger cet article, je vais vous parler de mon cas. Avant la crise, j’ai investi pas mal de temps pour lancer un projet qui me tient à cœur.

Le coronavirus a remis pas mal de choses en question et ma nouvelle activité, qui devait voir le jour le 31 mai, va être repoussée, par la force des choses.

Je me sers de cette période de confinement pour approfondir mon projet et en affiner les contours. Il s’agit de formations en présentiel, j’ai donc décidé d’y ajouter une partie e-learning et des possibilités de formation à distance afin de m’adapter à la crise. Ainsi, mes prestations seront accessibles en toutes circonstances. Cette adaptation devrait me permettre de limiter les risques pour ma future activité et assurer une certaine continuité de service.

 

En effet, les conséquences de cette crise pourraient vous obliger à refaire votre étude de marché et à adapter votre projet, car cette pandémie risque de changer un certain nombre d’habitudes des consommateurs. Ce qui était vrai avant la crise ne le sera plus après, donc soyez prudents et profitez plutôt de ce confinement pour peaufiner votre projet en attendant de voir comment va évoluer votre marché.

 

Cet article peut vous intéresser : Coronavirus : comment gérer son entreprise en temps de crise