Auto-entrepreneur 2021 : Qu’est-ce qui change pour les micro-entreprises ?

L’année 2020 aura profondément marqué le monde des affaires et restera pour longtemps gravée dans la mémoire de plusieurs entrepreneurs. En effet, les conséquences de la pandémie de la Covid-19 qui a ébranlé l’économie du monde entier ont été particulièrement désastreuses pour les micros entreprises et les auto-entrepreneurs.

Cependant, 548 000 nouvelles auto-entreprises ont été créées en 2020 soit une progresse de 9%  d’après l’Insee, ceci représente 65% des créations d’entreprise. L’avenir de ce statut en 2021 semble donc plutôt radieux.

Pourtant, alors que l’heure est à la relance, maintes auto-entreprises peinent encore à se relever et à amorcer la croissance.

Comment créer ou développer son auto-entreprise en 2021 ?

Profiter des aides de l’Etat pour la relance en 2021

Pour soutenir les auto-entrepreneurs ayant subi des pertes en raison de la pandémie de la Covid-19, plusieurs mesures d’accompagnement ont été prises au sommet de l’Etat pour 2021.

En effet, les fonds de solidarité qui avaient vu le jour à l’occasion du premier confinement de 2020 ont été prolongés en 2021, en particulier à l’intention des secteurs lourdement touchés par la crise Covid-19. De plus, on note le maintien du dispositif d’exonération des cotisations sociales pour les professionnels des secteurs les plus touchés par la crise sanitaire. Si votre auto-entreprise est éligible à cette mesure, cela devrait vous permettre de baisser le montant de vos cotisations sociales, encore pour les premiers mois de 2021 au moins, d’après les dispositions de L’article 9 de la loi n° 2020-1576 du 14 décembre 2020 portant financement de la Sécurité sociale pour 2021.

auto entrepreneur 2021Par ailleurs, pour accompagner le processus de digitalisation qui s’est imposé à bon nombre de petites entreprises en raison de la crise, le gouvernement a mis en place un plan de soutien au commerce en ligne. En plus de la création de la plateforme Clique Mon Commerce à l’intention des professionnels de cette catégorie, il est à noter l’octroi d’un chèque numérique de 500 euros visant à soutenir les entreprises qui souhaitent développer des solutions de vente à distance.

Du point de vue de la comptabilité des auto-entreprises, la CFE  devrait baisser pour certains auto-entrepreneurs en 2021, même si nous n’en savons pas plus sur le taux de réduction pour le moment.

Plusieurs autres mesures ont été annoncées pour soutenir les entreprises notamment le maintien des Zones de Revitalisation Rurale (ZRR), l’allongement du congé paternité, la possibilité de reporter vos droits DIF jusqu’au 30 Juin 2021, sans oublier des conditions assouplies de résiliation de votre Complémentaire santé.

N’hésitez pas à consulter les conditions d’éligibilité pour chacune de ces mesures car avec la conjoncture actuelle, aucune aide n’est de trop.

Plafonds de chiffre d’affaires et de TVA : quoi de neuf en 2021 ?

Pas de modification des plafonds de CA cette année pour les auto-entrepreneurs.

Pour rappel, voici les plafonds de chiffre d’affaires en vigueur :

  • Pour l’achat / revente de marchandises ou de produits alimentaires :  Plafond : 176 200€ / plafond de franchise de TVA : 85 800€ (majoré : 94 300€)

  • Pour des prestations de service ou artisanales et activités libérales : 72 600€ / plafond de franchise de TVA : 34 400€ (majoré : 36 500€)

Taux de cotisation des micro-entrepreneurs en 2021

Là encore, pas de changement pour 2021, pour rappel voici les différents taux :

  • 22% pour la prestation de services ou l’artisanat ainsi que pour les professions libérales
  • 12,8% pour l’achat revente de marchandise

La cotisation pour la formation reste également inchangée pour 2021.

 

L’influence grandissante du digital pour développer son auto-entreprise en 2021

digital auto entrepreneur 2021Si la tendance était déjà à la numérisation dans la plus part des secteurs de la société et notamment dans le monde des affaires, elle s’est vue accentuée par la pandémie de la Covid-19. Avec les divers épisodes de confinements qu’a connus le monde ici et là, la fermeture des frontières en plus de multiples restrictions imposées quant au fonctionnement de certaines entreprises et commerces non essentiels, plusieurs ont trouvé en internet un refuge de choix.

Que ce soit pour assurer la continuité du service par le télétravail que pour continuer de faire du chiffre grâce aux ventes en ligne notamment, le taux de connexion à internet a atteint un niveau record un peu partout dans le monde. Tout se fait désormais en ligne et ce qui était censé ne durer qu’un temps s’impose désormais comme un nouveau mode de vie, une nouvelle façon de faire les affaires.

Facebook qui est pour ainsi dire le roi des réseaux sociaux enregistrait déjà à la fin du premier trimestre de 2020 un chiffre d’affaires de 17,44 milliards de dollars, provenant de revenus publicitaires. Ce chiffre est tout à fait impressionnant et ce qui l’est tout autant, c’est le nombre d’utilisateurs sans cesse croissant du réseau. Fin 2020, le réseau ne revendiquait pas moins de 2,8 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois pour 1,85 milliards d’utilisateurs actifs chaque jour. C’est un vaste univers de prospects potentiels qu’aucun micro-entrepreneur ne peut se permettre d’ignorer.

D’ailleurs, selon une étude récente (Hootsuite 2018), 98% des entreprises en BtoC affirment utiliser Facebook. Voilà pourquoi il est impossible en 2021 de penser le développement d’une entreprise sans inclure les réseaux sociaux. Il s’agit là d’un puissant levier pour le développement d’affaires.

Les réseaux sociaux pour se lancer

Si vous êtes un auto-entrepreneur, vous devriez miser sur les réseaux sociaux pour vous lancer en 2021. Le rapport qualité-prix est imbattable. Alors qu’il vous faudrait de gros moyens pour vous faire connaître et parler de vos services et produits sur les chaînes de télé, de radios, dans la presse écrite comme sur les affiches en villes, les réseaux sociaux vous offrent de communiquer efficacement à moindre coût.

En France par exemple, Hootsuite & We Are Social 2020 révèlent que 31 millions d’utilisateurs peuvent être touchés par des publicités Facebook. C’est un marché potentiel énorme à votre portée pour juste quelques euros. Vous pouvez même jouir de la publicité gratuite en travaillant à bâtir une communauté autour de vos produits et services. L’internaute a tendance à partager et recommander spontanément ce qu’il apprécie, ce qui peut vous rendre viral sans dépenser plus.

Par ailleurs, trouvez des partenaires sur les réseaux sociaux pour davantage développer vos affaires. Vous savez que c’est l’une des choses parmi les plus importantes lorsqu’on se lance en affaires.  Sur LinkedIn par exemple, vous avez accès à un réseau de plus de 575 millions d’utilisateurs, dont 260 millions sont actifs par mois. LinkedIn est le site de réseautage social professionnel par excellence, de sorte qu’il n’y a vraiment pas mieux pour développer des relations d’affaires.

Les réseaux sociaux pour vendre

C’est une illusion de penser que les réseaux sociaux ne servent qu’au divertissement, comme veut le faire croire une certaine frange. En réalité, de plus en plus d’entreprises réalisent le plus gros de leur chiffre d’affaires via les réseaux sociaux. C’est ce que l’on appelle le Social Selling.

Selon une étude publiée par Hootsuite et We Are Social sur l’usage d’internet et des réseaux sociaux dans le monde en 2020, le monde compte 4,54 milliards d’internautes pour 3,8 milliards d’utilisateurs actifs des réseaux sociaux. Il n’est donc pas raisonnable de vouloir vendre sans une bonne approche de marketing digital.

réseaux sociaux auto entrepreneur 2021Les réseaux sociaux sont aujourd’hui le plus grand marché qui soit, ainsi que le moyen le plus facile et le moins onéreux pour faire du chiffre. En tant qu’auto-entreprise, il est recommandé de se doter d’une bonne stratégie de web marketing pour commencer à enregistrer des résultats avec le moins de ressources possible.

Selon vos produits et services, il vous faut en priorité identifier le réseau social sur lequel maximiser votre action commerciale. Si Facebook est réputé avoir la plus grande audience par exemple, LinkedIn est d’après Hubspot 277% plus efficace pour générer des leads. C’est important à savoir pour ne pas se disperser et mal employer le peu de ressources à disposition. N’hésitez donc pas à recourir aux services d’un véritable professionnel en web marketing pour vous aider à définir une stratégie payante.

Il n’est pas superflu en plus de pages pour votre entreprise de créer des pages sur les différents réseaux sociaux pour vos produits phares, de sorte à avoir un ciblage prospects encore plus précis. Les campagnes publicitaires sur Facebook vous permettent également de toucher avec précision un type de personnes en particulier, de sorte à augmenter votre taux de conversion en 2021.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter mon article : Comment augmenter ses ventes grâce au webmarketing ?

Le référencement de son site

L’enjeu majeur d’un site web est la visibilité et cela va de soi. A quoi servirait donc un site qui n’est pas visible dans les résultats de moteurs de recherche !

La première page de résultats Google comptabilise à elle seule 90% des clics en moyenne, dont 60% pour les trois premiers liens. En règle générale, personne ne va au-delà de la troisième page. C’est là tout l’intérêt du référencement et les réseaux sociaux représentent la voie royale pour des résultats à court termes.

Avec des pages actives sur les réseaux sociaux et une approche particulièrement bien élaborée, vous attirez du trafic vers votre site internet ou votre boutique en ligne. Car en effet, ce n’est pas tout d’avoir des pages actives sur les réseaux sociaux, il est important de travailler à la qualité de vos produits et services. Ils sont votre plus belle publicité et draineront davantage de trafic vers votre site. En persévérant dans cette voie, vous améliorez ainsi le positionnement de votre site dans SERPs pour capter le trafic naturel.

D’après le blog modérateur, en France, 90% du trafic naturel acquis par les sites internet en 2020 était généré par Google. C’est donc fondamental de se battre pour être visible dans les résultats de recherche, une visibilité qui pèsera de tout son poids sur le chiffre d’affaires et pourquoi pas dépasser le plafond d’auto-entreprise !

L’impact une bonne e-réputation

Les réseaux sociaux représentent un bon levier pour le développement et la croissance de toute entreprise. Mais il est important d’être averti sur la question d’e-réputation, car on n’est jamais à l’abri d’un bad buzz. Une fausse information au sujet de votre entreprise ou de votre personne peut rapidement devenir virale et vous porter préjudice. Ils proviennent parfois de la concurrence ou de personnes mal intentionnées dont le seul but est de mettre à mal vos affaires.

Si vous prévoyez prendre une part plus active sur les réseaux sociaux ou sur le web de manière générale en 2021, veillez à surveiller votre e-réputation comme du lait sur le feu. Il existe à cet effet des outils révolutionnaires pour vous permettre de savoir en temps réel ce qui se dit sur vous ou sur votre marque. Vous pouvez ainsi être alerté lorsqu’un commentaire est émis, que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur les forums de discussions, engageant votre marque.

Vous pouvez paramétrer des alertes sur la base de plusieurs mots clés liés à votre entreprise ou à vos produits phares, de sorte à ne rien manquer de ce qui se dit à propos. Vous avez alors la possibilité de réagir convenablement pour apporter une explication, un démenti, prendre en compte une plainte, etc. dans le but de limiter l’impact négatif sur vos affaires.

Des commentaires malveillants peuvent tout aussi bien être laissés sur votre fiche Google My Business. Dans ce cas, un professionnel pourrait vous aider à les supprimer cet avis négatif Google. S’il s’agit d’articles apparaissant dans les résultats de recherche Google et qui ne vous sont pas tout à fait favorables, il est possible de les faire reculer dans les résultats de recherches, en publiant du bon contenu optimisé à votre sujet.

Bref, il y a une multitude d’options selon les cas, et il ne faut pas hésiter à faire appel à un professionnel lorsque vous vous sentez dépassé. En tant qu’auto-entrepreneur, votre e-réputation vaut de l’or car une mauvaise réputation peut plomber votre business d’entrée.

Nous sommes plus que jamais à l’ère des réseaux sociaux et c’est une opportunité pour le micro-entrepreneur qui sait en tirer le meilleur. Lancer et développer une affaire avec peu de moyens, c’est désormais possible ! Mais encore faut-il maîtriser les enjeux des réseaux sociaux pour en profiter durablement.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à consulter notre page dédiée à la micro-entreprise et la page qui traite de la création d’une auto-entreprise.

 

L'auteur : Frédéric COURTOIS
L'auteur : Frédéric COURTOIS

En tant que fondateur de Madeinentreprise.fr, je me suis spécialisé en création d'entreprise et en Web Marketing. Mon expérience et mon besoin de me former, de m'informer et de rester perpétuellement en veille me permettent de vous proposer des contenus toujours plus pertinents. Je partage avec vous mon savoir au travers de formations, d'articles de blog, de livres blancs et d'outils pour vous aider à créer ou gérer votre entreprise le plus sereinement possible. N'hésitez pas à me poser des questions via les commentaires ou le formulaire de contact, j'y répondrai.

Bonne visite sur Made-in-entreprise.fr

Ces articles peuvent également vous intéresser

Restez informé

Inscrivez-vous et recevez de l'information régulièrement sur la formation et l'entrepreneuriat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé
Inscrivez-vous à la newsletter de l'entrepreneur !