Période de chômage qui dure, envie d’indépendance, idée innovante, de nombreux français ont envie de franchir le pas de la création d’entreprise. Mais certains renoncent pensant qu’il faut un apport conséquent pour monter une activité. Et si c’était faux ? Et s’il était possible de monter son entreprise sans argent ?

Créer son entreprise sans argent : c’est possible mais pas pour tous les métiers

Pour démarrer une activité sans argent, mieux vaut éviter les activités nécessitant la création d’un stock de marchandises. En plus des produits eux-mêmes, il faut penser au remisage. Un local coûte cher, surtout si vous devez le doubler d’un bureau physique. Par contre, les activités de services ne génèrent pas de frais. Vous pouvez établir votre activité chez vous, auquel cas, il ne faudra payer que la taxe foncière des entreprises (en plus des charges sociales, bien entendu). Vous en serez exonéré la première année et le prix est peu élevé, si vous n’utilisez qu’un coin de bureau, dans votre salon, pour prendre vos rendez-vous.

Des activités liées aux Web, de démarchage ou de vente à domicile ne nécessitent pas de débourser de frais. Ainsi, vous pouvez vous lancer dans une activité de commercial ou encore effectuer des prestations au domicile de vos clients.

Si vous avez toujours voulu faire profiter de votre don de magnétiseur, c’est le moment ou jamais de vous lancer. De même, si vous avez des connaissances spécifiques dans un domaine, vous pouvez vous installer en tant que coach, pour booster l’estime de soi de vos clients, leur apprendre à parler en public et plus encore…

Les statuts d’entreprise qui ne coûtent rien

Les statuts d’entreprise ne cessent d’évoluer, pour plus de facilité pour le futur dirigeant. Le statut d’auto entrepreneur est maintenant connu pour sa facilité de mise en œuvre. Mais on oublie également que ce statut ne requiert aucun investissement financier.

Il existe d’autres statuts, qui auparavant, nécessitaient un apport financier ; comme la SARL. Ce n’est maintenant plus le cas, certain statuts ne coûtent plus rien du tout, avec en tête la micro-entreprise . D’autre possibilités s’offrent à vous, l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ou encore la SASU (Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle) ; cette dernière séduisant de nombreux créateurs en devenir en 2019. Cependant ces 2 derniers statuts vous coûteront plus cher, car ils demandent l’intervention d’un expert comptable.

Au-delà du statut, vous devez vous interroger sur les frais auxquels vous allez devoir faire face, post création. Aurez-vous besoin de matériel (ordinateur, imprimante…), d’investir dans un véhicule pour effectuer votre futur travail ? Etes-vous alors en capacité de répondre à ces achats, sans mettre à mal votre capital personnel ?

Sachez que pour vous aider à choisir le bon statut juridique, vous pouvez utiliser notre simulateur d’aide au choix de statut d’entreprise.

Trouver un mode de financement lorsque l’on n’a pas d’argent

Il peut être compliqué de vendre un projet auprès d’un banquier, si vous n’avez pas d’apport. Il est plus que possible que l’établissement bancaire procède à une vérification de votre compte personnel, pour connaitre votre rapport à l’argent (si vous êtes souvent à découvert, si vous avez des crédits). Il doit vérifier votre crédibilité. S’il n’est pas possible d’obtenir un prêt bancaire, sachez qu’il existe d’autres dispositifs pour aider à la création d’entreprise sans investir d’argent.

Le « Love Money »

Dans un premier temps, vous pouvez demander l’aide de votre famille et de vos amis. Il est fort probable que vous leur ayez parlé de votre projet. S’ils le trouvent crédible, ils sont les plus à même, s’ils en ont les possibilités, de contribuer à sa réussite. C’est ce que l’on appelle le « love money ». Un prêt ou un don juste basé sur l’amour que l’on vous porte et sur la confiance que l’on place en vos capacités.

Il est bon de noter qu’il est possible, si vous récoltez des fonds, de retourner voir votre établissement bancaire. Les encouragements de votre entourage peuvent quelquefois influencer leur décision finale.

Le Crowdfunding

Dans un second temps ; vu l’engouement que remportent certains projets ; vous pouvez soumettre votre idée à une plateforme de crowdfunding. Ces sites de financement participatif exposent votre projet pour une durée donnée pour que des particuliers ou des professionnels y contribuent financièrement. Il n’est pas rare que la somme demandée pour le démarrage d’une activité, soit non seulement atteinte rapidement, mais dépassée. La raison ? Une offre qui répond à une demande bien précise.

En savoir plus sur le Crowdfunding

Certains réseaux associatifs accordent également un prêt d’honneur, c’est-à-dire un prêt que le créateur s’engage à rembourser dans un délai imparti. Pour cela, il faut élaborer un dossier qui sera examiné en commission par des professionnels aguerris à la création, comme des banquiers ou des experts comptables…

Pour plus d’information, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre CCI ou de la Chambre des Métiers. D’autres structures proposent un accompagnement gratuit pour vous aider à démarrer. Pour tester une idée, grandeur réelle, vous pouvez par exemple intégrer une couveuse d’entreprise.

En fonction de votre situation, au moment de la création, peut-être pouvez-vous prétendre à des aides spécifiques. Le Pôle Emploi, si vous êtes demandeur d’emploi, l’Agence France Entrepreneur, sont autant d’organismes à contacter pour en savoir plus.

Les outils gratuits pour créer son entreprise

Pour créer une entreprise, vous devez prouver aux autres (et à vous-même) que vous avez l’étoffe pour gérer une activité, de A à Z. Vous devez donc être capable de coupler communication, gestion de la trésorerie, remboursement de prêt (si vous en avez eu un), comptabilité… Pour vous aider dans toutes ces tâches voici quelques outils gratuits qui vous permettront de ne rien dépenser.

Excel, Word, PowerPoint gratuitement

Outils essentiels pour commencer à gérer votre entreprise, faire vos factures, vos devis et autres document : le pack office. Assez coûteux, il existe une alternative gratuite qui s’appelle Open Office. Vous pouvez également utiliser Google Drive pour accéder à un éditeur de texte et un tableur gratuitement.

Trouver un nom d’entreprise gratuitement

Comme vous devez vous en douter, choisir un nom d’entreprise est essentiel. Cette appellation va déterminer votre activité et doit la rendre visible et reconnaissable par vos clients, notamment. Pas d’idée ? Il est possible d’obtenir un nom percutant, sur le net, grâce à un générateur de nom ; et ce, gratuitement.

Utiliser notre générateur de nom d’entreprise

Créer gratuitement son site Internet

Certaines plateformes, comme 1&1 Ionos par exemple,  peuvent vous permettre de créer gratuitement un site vitrine pour présenter votre entreprise. Soit, la personnalisation est limitée, mais il est toujours possible par la suite de faire appel à un webmaster ou un agence Web pour créer un site plus professionnel par la suite. Mais dans un premier temps, cela vous permettra d’être présent sur le Web et ainsi gagner en visibilité grâce au référencement naturel mais également de rassurer vos futurs clients, partenaires ou fournisseurs.

Consultez notre article sur le référencement naturel pour savoir comment faire remonter votre site Internet dans Google.

Utiliser la force et la visibilité des réseaux sociaux

Quelques outils sont disponibles pour vous aider. Ne sous-estimez pas l’impact des réseaux sociaux, dans ce cadre. Facebook, Twitter, Instagram et autre LinkedIn sont autant de sites vitrines vous permettant de mettre en avant vos compétences, votre projet et ensuite votre création. En fonction de votre clientèle cible, certains sont plus pertinents que d’autres.

Google My Business aide les personnes qui créent une activité locale, en permettant aux clients potentiels de les trouver facilement. Toutes les informations, par la suite sont relayées pour être toujours d’actualité.

Se former gratuitement

Si vous avez besoin de continuer à vous former, pour proposer des prestations plus pointues, il est possible de suivre des formations gratuites sur Internet. En effet, des sites comme Webikeo propose de nombreux Webinairs gratuits qui vous permettent de monter en compétence sans dépenser le moindre euro. Il existe également de nombreux tutoriels sur Youtube ou autre qui peuvent vous aider à progresser. Autre possibilité, si vous êtes inscrit à Pôle Emploi et que vous êtes indemnisés, il vous sera possible de recourir à un financement de certaines formations (comme le SPI stage de préparation à l’installation)Ouvertes à tous, ces formations sur des sujets variés peuvent vous aider à vous diversifier, également, en proposant des services annexes.

Trouver des clients et les fidéliser : l’e-mailing

Des outils de mailing gratuits, comme MailChimp par exemple, vous permettent d’envoyer des courriers pertinents à vos clients, pour les attirer dans un premier temps, puis ensuite les fidéliser.

Le maintien des indemnités Pôle Emploi

Encore plus intéressant que de ne rien dépenser pour monter son entreprise, il est possible d’être rémunéré par Pôle Emploi lors des premiers mois voir années après le lancement de cette dernière.

En effet, si vous êtes indemnisé par Pôle Emploi, vous pouvez accéder à 2 formules :

  1. Le maintien des indemnités : Pôle Emploi peut vous permettre de garder vos indemnités pendant une période plus ou moins important suivant les droits que vous avez acquis.
  2. Le capital : En fonction de vos droits également, vous pouvez avoir droit à un capital versé (50% de vos droit restant en principe).

L’accompagnement gratuit à la création d’entreprise

Vous n’avez pas d’argent et vous êtes bien décidé à prouver que vous pouvez tout de même créer votre entreprise. Mais cela ne veut pas dire que vous devez le faire seul.

L’accompagnement gratuit

S’il est possible de bénéficier d’un accompagnement physique avec la CCI, ou la Chambre de Métiers, sachez qu’il existe une alternative des alternatives. Certaines associations peuvent vous accompagner et ce gratuitement. Ces experts veulent mettre en avant le savoir-faire et le savoir-être des entrepreneurs de l’hexagone.

Comment fonctionne cela fonctionne ?

Ces assos comme par exemple BGE se charge de vous orienter lors de la création de votre projet. Les modalités de création sont parfois longues et laborieuses et peuvent décourager certains. Rédiger des statuts peut être pénible et on a toujours la crainte d’oublier une clause importante. On se prive alors de vos compétences et peut-être qu’un manque ne pourra pas être comblé, à cause de quelques démarches. Ces accompagnateurs se font fort de résoudre ce problème en aidant les futurs créateurs. Le but est de pouvoir vous consacrer pleinement à votre futur cœur de métier.

Vous souhaitez vous faire accompagner gratuitement pour votre création de site internet ?

Aussi, en leur soumettant votre projet, ils se chargent de vous accompagner tout au long de la création, en vous prodiguant des conseils. Bien sûr, vous serez redevables des frais obligatoires auxquels personne ne peut déroger, mais tout le reste sera, le plus souvent gratuit. Personnalisé, ce service d’accompagnement n’est pas seulement immatériel, car un conseiller vous appelle ou vous rencontre pour comprendre en quoi consiste votre projet et connaitre vos attentes.

Mon retour d’expérience : 2 entreprises créées sans argent

Pour vous prouver qu’il est possible de créer une entreprise sans argent, je vais vous faire part de mon expérience personnelle. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je m’appelle Frédéric Coutois j’ai aujourd’hui 38 ans et j’ai à mon age créée 2 sociétés sans un sous en poche et ces 2 entreprises continuent de fonctionner aujourd’hui.

Alliance vitale : Une SARL

En 2005, j’ai fait la rencontre d’un commercial spécialisé dans la vente d’équipement informatique pour les professionnels de santé. J’ai alors décidé de m’associer avec lui, nous avons monté Alliance Vitale, une SAL qui avait à l’époque un capital de 100€. Nous sommes partis avec notre matériel propre matériel informatique, nos véhicules personnels et pour les premiers achats liés à notre activité et pouvoir se payer d’entrée nous avons sollicité une banque pour un prêt de 50 000€.

J’ai revendu mes parts en 2010 et l’entreprise 25 ans après se porte comme un charme. Elle embauche à ma connaissance 4 à 5 personnes et est rentable. C’est donc bel et bien possible de créer une SARL sans argent.

C&D Creation : une auto-entreprise

Après avoir revendu mes parts d’Alliance Vitale, j’ai décidé de me lancer dans la création d’entreprise, ayant été échaudé par les associations j’ai décide de partir seul cette fois-ci et chance pour moi le stat d’auto-entrepreneur venait de voir le jour. J’ai donc pris 2 mois pour m’auto-former sur la conception de site et sans un sous en poche encore une fois, j’ai monté C&D Creation. Créer une auto-entreprise sans argent est déjà plus simple qu’une SARL car il y a moins de frais de fonctionnement. Pas de comptable, des cotisations sociales seulement sur le chiffre d’affaire… Mais une fois de plus j’ai monté une entreprise sans argent et sans dépenser le moindre sous, à si j’ai dépensé 72€ d’hébergement web et de nom de domaine pour mon site web et 30€ pour 500 cartes de visite. Cette auto-entreprise est encore active et fonctionne toujours aussi bien 10 ans après.

Made in Entreprise est un autre modèle économique mais ne m’a rien coûté ou presque également.

Mon retour d’expérience montre que c’est bien possible, mais ce que je peux dire également c’est que ces 2 structures ont mis beaucoup de temps à se développer pour l’une et stagne pour la seconde. Ne pas dépenser d’argent pour créer son entreprise limite un peu son développement pour moi ou du moins le ralentit.

 

Alors, est-il possible de créer une entreprise sans argent ? Oui, mais c’est sans doute moins facile et plus contraignant. Le développement de votre activité risque d’être plus lent. Cependant, votre mérite n’en sera que plus grand, quand votre entreprise deviendra pérenne et grandira.