Si le leasing est déjà bien connu des particuliers, ce système de location avec ou sans option d’achat de biens est également accessible, voire recommandée aux entreprises. Mais quelle est la différence entre un leasing ou crédit-bail et une location financière dans un contexte professionnel ? Quels sont les avantages et inconvénients de ces formules ? Vers qui se tourner pour les mettre en place dans les meilleures conditions ? Nous répondons à vos questions.

 

Leasing, location financière, crédit-bail : définitions

Leasing, crédit-bail ou LOA professionnelle

leasing entrepriseLe crédit-bail correspond à une location avec option d’achat à destination des entreprises. Il s’agit donc d’un contrat de location :

  • d’une durée déterminée (par exemple 1 à 5 ans pour un véhicule),
  • avec un loyer mensuel fixe,
  • assorti d’une option d’achat à un prix fixé,
  • destiné à l’utilisation d’un bien sans devoir en être propriétaire.

Au terme de la période fixée dans le contrat, le matériel doit être restitué si le locataire ne souhaite pas s’en porter acquéreur.

La prolongation du contrat est néanmoins possible selon de nouvelles modalités qu’il faut alors définir avec le crédit-bailleur.

Location financière ou LLD professionnelle

La location financière repose sur un principe similaire à l’exception de l’option d’achat. Elle consiste donc dans l’établissement d’un contrat de location, pour une durée précise, d’un bien (avec des possibilités de services attenants) destiné à être restitué à l’issue du contrat.

La prolongation est donc ici possible si elle a été prévue dans le contrat initial (avec application automatique tacite).

 

Leasing pour entreprise : comment ça marche ?

Leasing, crédit-bail ou location financière, cette opération est avant tout destinée à financer une immobilisation. L’entreprise (crédit-preneuse) n’est toutefois pas propriétaire du bien durant toute la période fixée par le contrat signé auprès d’un organisme de financement (crédit-bailleur).

Quelles entreprises peuvent en bénéficier ?

La taille, le statut juridique, la nature de l’activité, le stade de développement, ainsi que le chiffre d’affaire de l’entreprise sont sans importance.

Le leasing est donc une solution adaptée aux jeunes entreprises comme aux plus anciennes souhaitant développer leur activité qu’elle soit

  • industrielle,
  • artisanale,
  • libérale,
  • ou commerciale,

ou qu’il s’agisse

  • d’une exploitation agricole,
  • d’une SCI,
  • d’une association type « loi 1901 » exerçant une activité économique,
  • voire d’une administration ou une collectivité locale.

 

Quels biens louer en crédit-bail ou location financière ?

Il s’agit généralement de biens nécessitant un investissement important :

  • immobilisation corporelle,
  • véhicules,
  • bien immobilier,
  • parc informatique,
  • outillage professionnel,
  • équipements médicaux,
  • équipements industriels,
  • matériel agricole,

 

Les avantages du leasing pour les professionnels

Les équipements concernés, leur renouvellement et l’option d’achat

La location financière ou location longue durée professionnelle permet d’utiliser du matériel neuf sans se soucier de l’achat, de la revente, du renouvellement ou de l’entretien de celui-ci.

Le crédit-bail permet l’acquisition progressive d’un bien neuf sans grever la trésorerie de l’entreprise. En outre, le prix d’achat à l’issue du contrat étant fixé par avance, l’entreprise peut anticiper l’achat du bien.

Par exemple. Pour un community manager freelance souhaitant acquérir un Mac Book Pro ou un chauffagiste souhaitant changer de véhicule professionnel utilitaire, l’avantage principal du leasing est le même. Il consiste dans la possibilité pour une entreprise d’utiliser un matériel neuf, performant et adapté à ses besoins à l’instant T, en limitant l’investissement. C’est donc bénéfique à court terme.

Un crédit professionnel sans apport personnel

Contrairement à de nombreuses autres solutions de prêts professionnels, le leasing ne nécessite pas d’apport personnel initial. En outre, les mensualités peuvent s’avérer plus faibles que d’autres solutions de crédits. Il faudra toutefois prendre garde au coût global de l’opération qui s’avère généralement plus élevé que pour les autres formules de crédit professionnel classiques.

Conserver sa capacité d’emprunt

Le leasing ne se trouvant pas dans le bilan, l’entreprise n’est que le locataire du bien. Il s’agit donc d’une opération financière qui n’impacte pas la capacité d’emprunt de celle-ci sur le plan comptable.

Il faudra néanmoins prendre garde que pour autant le loyer versé est une charge à moyen ou long terme en fonction de la formule choisie (avec ou sans option d’achat).

Les avantages fiscaux

  • Le bien n’est pas inscrit au bilan de l’entreprise.
  • Les loyers peuvent être passés en charges pour baisser la charge imposable.

Par exemple. Pour une flotte de véhicules utilitaires acquis en leasing, la limite déductible par véhicule sera de 18 300 € par véhicule.

 

Les inconvénients du leasing pour les entreprises

Que se passe-t-il si le bien est dégradé ?

leasing entrepriseComme il s’agit d’une location, à l’issue du contrat, le bien doit être restitué en très bon état. Toute dégradation va donc engendrer des frais supplémentaires.

En outre, dans le cas d’un véhicule, s’il y a dépassement du kilométrage prévu dans le contrat, cela engendrera des frais de l’ordre de 5 à 10 centimes d’euro au kilomètre supplémentaire.

LOA vs LLD pour l’acquisition de véhicule

Contrairement à la location financière, le leasing ne comprend pas nécessairement des services annexes (comme l’entretien d’un véhicule).

Contrairement au crédit-bail, la LLD pro est une location à fonds perdus. Si elle permet à l’entrepreneur de se décharger de nombre de tracas, l’impossibilité d’acquérir le bien fait de la location une charge permanente en toutes circonstances (croissance ou crise) pour l’entreprise.

Il s’agira donc de veiller à choisir la formule la mieux adaptée aux besoins de l’entreprise. L’idéal est donc d’être conseillé si vous craignez de ne pas penser à tous les détails.

 

Les conseils d’experts du crédit professionnel

Nous nous sommes tournés vers les experts des solutions de prêts professionnels de Partners Finances pour obtenir des recommandations utiles aux entreprises qui souhaitent recourir à ce type de financement.

La règle d’or. La durée du financement se doit d’être équivalente à la durée d’usage du bien financé. Cela permet de garantir la solidité financière de l’entreprise.

L’assurance. Les biens devant être restitués en très bon état à l’issue de la location, il sera pertinent de prendre une assurance adaptée.

Le conseiller. Afin d’obtenir la solution de crédit professionnel la mieux adaptée aux besoins et aux moyens de votre entreprise, vous pouvez passer par un organisme de courtage spécialisé en prêts professionnels. Votre conseiller vous accompagne dans la création de votre dossier et vous recommande les offres les plus intéressantes.