Besoin en fonds de roulement : de quoi s’agit-il concrètement ?

Le besoin en fonds de roulement est un indicateur déterminant de l’état d’une entreprise. Il représente en effet un indicateur à court terme de l’autonomie ou de l’état financier d’une société. De façon précise, le besoin en fonds de roulement désigne la capacité d’une entreprise à couvrir par ses propres atouts, les besoins issus des décalages entre les recettes et les dépenses réalisées. Que faut-il savoir du besoin en fonds de roulement ? Quelles sont ses spécificités. Voici plus d’éclaircissement sur le sujet.

Qu’est-ce que le besoin en fonds de roulement ?

Le besoin en fonds de roulement est le montant des fonds qu’une entreprise doit réserver afin de payer ses dettes et autres dépenses liées à son activité. Ce fond correspond à la somme disponible pour faire face aux obligations actuelles à court terme.

Le BFR représente la différence entre l’actif et le passif d’une société. Il symbolise un indicateur financier qui sert à déterminer si une entreprise dispose des fonds nécessaires pour solder ses factures.

 

Voici une vidéo explicative réalisée par L’expert Comptable (https://www.l-expert-comptable.com/)

Par ailleurs, si une société dispose de plusieurs actifs, ces fonds peuvent être exploités pour gérer les activités quotidiennes. Les actifs à court terme sont entre autres :
  • le cash ;
  • les stocks ;
  • les créances ;
  • et les titres négociables.

Ils englobent également toutes les ressources dont dispose une TPE ou une PME et qui peuvent être utilisées ou converties en liquidités dans un délai déterminé (un an).

Pour ce qui concerne le passif à court terme, il représente la somme d’argent qu’une entreprise doit. Ces dettes se résument à ce qui suit :

  • les comptes fournisseurs ;
  • les prêts à court terme ;
  • les charges ;
  • et les salaires qui doivent être payés durant l’année en cours.

Si la notion du besoin en fonds de roulement est parfois difficile à cerner, elle demeure néanmoins très pratique pour la mise en place d’une stratégie marketing. En effet, le BFR est un précieux indicateur qui permet aux investisseurs d’évaluer la solidité financière et opérationnelle d’une structure afin de déterminer la possibilité d’y investir.

Comment bien suivre et gérer le BFR ?

besoin en fond de roulement kpi a suivre Pour une meilleure gestion de votre entreprise, il est essentiel de cerner et de rechercher à booster son besoin en fond de remboursement. En effet, une mauvaise appréhension du BFR conduit généralement à des situations désagréables. Pour mieux gérer le besoin de fonds de roulement, il faut agir notamment sur les stocks, les créances des clients et sur les dettes des fournisseurs.

L’optimisation des stocks

Plus les stocks d’une entreprise sont considérables, plus son besoin en fonds de roulement augmente. Ainsi, il est recommandé de garantir une meilleure gestion de vos stocks. En effet, les stocks représentent les achats de biens préalablement effectués par l’entreprise. Ces biens ou matériaux achetés sont donc mis en attente de vente ou d’utilisation dans le but d’augmenter la productivité de l’entreprise.

Dans l’objectif d’améliorer ce poste du bilan, la société peut procéder à l’augmentation de la rotation des stocks tout en garantissant des livraisons rapides. À cet effet, il est possible d’utiliser la méthode de flux tendu. Autrement dit, il faut produire en fonction de la demande disponible afin d’éviter un excès de stocks.

La réduction des créances clients

Les créances clients impactent considérablement la trésorerie d’une entreprise. Ainsi, elles influencent indéniablement le besoin en fonds de roulement de l’entreprise. Plus les créances clients sont conséquentes, plus le BFR est important.

Cependant, vous avez la possibilité de réduire ces créances en établissant une meilleure stratégie de relance des clients. Il est également possible d’instaurer un processus plus efficace de facturation.

Par ailleurs, vous pouvez amener les clients à payer immédiatement en leur accordant certaines réductions financières. Celles-ci devront être conditionnées comme les escomptes pour paiement anticipé. Néanmoins, il est important de faire attention au taux de l’escompte que vous accordez. Il vaudrait mieux éviter les surprises désagréables.

L’augmentation des dettes fournisseurs

Procéder à l’augmentation des dettes fournisseurs et également un moyen idéal pour mieux gérer le besoin en fonds de roulement de votre entreprise. Lorsque les dettes fournisseurs sont relativement faibles en comparaison aux stocks et créances, le besoin en fonds de roulement présente une somme positive.

Ainsi, il est primordial de faire baiser ces dettes de façon considérable. Vous pouvez par exemple effectuer des négociations pour obtenir des délais de remboursement plus longs. Ainsi, il vous sera possible d’améliorer à la perfection le besoin en fonds de roulement de l’entreprise.

En somme, il est essentiel de toujours garder un œil sur le BFR de son entreprise. Cet élément constitue un important paramètre qui détermine la pérennité de votre entreprise.

Comment calculer son besoin en fonds de roulement ?

financement entrepriseLe calcul du besoin en fonds de roulement peut s’effectuer de façon multiple et variée. Ainsi, pour calculer son BFR de façon optimale, il est important de déterminer à un instant T, les constituants de l’actif et du passif circulant.

Plus précisément, il faut se baser sur les éléments contenus dans le bilan comptable. Ainsi, le besoin en fonds de roulement peut être déterminé aisément si l’on se base sur ce bilan.

En voici le calcul : BFR = Actif circulant — Passif circulant.

Cependant, il existe une méthode pour le calcul du besoin en fond de roulement plus explicite :

BFR = créances clients + créances fiscales et sociales + autres créances à court terme + stock — dettes fournisseurs — dettes fiscales — dettes sociales — autres dettes à court terme.

Pour finir, les analystes préfèrent que la présentation du BFR soit faite en jours de chiffre d’affaires. Ainsi, il vous suffit de diviser la somme trouvée suite au calcul ci-dessus par le chiffre d’affaires hors taxes de la société et de le multiplier par 365 (ou 360 en fonction des conventions).

Besoin en fonds de roulement : positif ou négatif ?

Le BFR positif représente un bon signe de la santé financière à court terme d’une entreprise. En effet, cela signifie que la société dispose de suffisamment de cash pour gérer ses factures à court terme et financer d’autres projets pour booster sa productivité.

Sans un excédent de fonds de roulement, une entreprise se retrouvera contrainte à emprunter des fonds supplémentaires auprès d’une banque.

Si le besoin en fonds de roulement est négatif, cela signifie que les actifs sont mal exploités. Ce qui peut engendre une crise de liquidités à votre entreprise. Même si l’entreprise a investi considérablement dans des immobilisations, elle fera face à des problèmes financiers si le délai de ses dettes arrive à terme trop tôt.

Cette situation engendre généralement une augmentation importante des prêts. Elle conduit également au retard de paiement aux fournisseurs et aux créanciers. Finalement, on note une baisse considérable de la cote de crédit de l’entreprise.

Quel veut dire un Besoin en fonds de roulement positif ?

Lorsque les investisseurs étudient une entreprise, ils tiennent compte du ratio du besoin en fonds de roulement. En effet, cet élément est considéré comme un indicateur du potentiel de réussite financière d’une entreprise. Le ratio est obtenu en faisant la division de l’actif à court terme par le passif à court terme.

Si le résultat est inférieur à 1, cela veut dire que l’activité possède un fonds de roulement négatif suivi d’une petite quantité d’actifs liquides pour couvrir les dettes à court terme. À l’inverse si le pourcentage du ratio est supérieur à 2, cela traduit une mauvaise gestion des fonds de l’entreprise.

Ainsi, votre société peut posséder un excès de stocks ou de revenus (à la banque) qui n’est pas convenablement investi en vue de faire croître la productivité de l’entreprise.

Le ratio idéal doit être contenu dans l’intervalle 1,2 à 2,0. Si votre BFR est compris entre cet intervalle, alors votre entreprise dispose des fonds nécessaires pour couvrir les dépenses habituelles. Cela voudra aussi dire qu’il faut construire davantage en interne.

En effet, cela peut permettre de moderniser la technologie ou de booster le développement des activités. Le ratio idéal traduit donc un besoin en fonds de roulement optimal.

Que traduit un BFR négatif ?

bfr négatifCertaines entreprises peuvent avoir un besoin en fonds de roulement négatif et continuer à fonctionner normalement. En effet, cela dépend des activités qu’elles effectuent. À titre d’exemple, les chaînes d’alimentation ou de restauration ont la capacité de générer de l’agent assez rapidement puisqu’elles bénéficient d’un taux de rotation des stocks relativement élevé.

Elles reçoivent également le paiement des clients dans un délai très court. Ainsi, ces entreprises ne disposent que de très peu de fonds de roulement (négatif), mais peuvent générer plus de revenus à court terme.

En revanche, la situation n’est pas la même pour les entreprises disposant d’un capital important et qui fabriquent des équipements et des machines de pointes. Ces entreprises vendent leurs produits sur un système de paiement à long terme. Ainsi, si elles ne vendent pas assez vite, elles se retrouveront dans des difficultés financières importantes. Dans ce cas, un besoin en fonds de roulement négatif constitue un obstacle pour l’entreprise. Pour y remédier, il est crucial de disposer du BFR adéquat.

 

Pour résumer, le besoin en fonds de roulement contribue de façon active au bon fonctionnement et à la productivité de votre entreprise. C’est un indicateur ou KPI important à suivre et qu’il faudra prévoir dans votre prévisionnel lors de la réalisation de votre business plan.

L'auteur : Frédéric COURTOIS
L'auteur : Frédéric COURTOIS

En tant que fondateur de Madeinentreprise.fr, je me suis spécialisé en création d'entreprise et en Web Marketing. Mon expérience et mon besoin de me former, de m'informer et de rester perpétuellement en veille me permettent de vous proposer des contenus toujours plus pertinents. Je partage avec vous mon savoir au travers de formations, d'articles de blog, de livres blancs et d'outils pour vous aider à créer ou gérer votre entreprise le plus sereinement possible. N'hésitez pas à me poser des questions via les commentaires ou le formulaire de contact, j'y répondrai.

Bonne visite sur Made-in-entreprise.fr

Ces articles peuvent également vous intéresser

Restez informé

Inscrivez-vous et recevez de l'information régulièrement sur la formation et l'entrepreneuriat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé
Inscrivez-vous à la newsletter de l'entrepreneur !